JFK en Irlande

Imaginez une seconde que l'homme le puissant au monde vienne prendre le thé chez vous. Que pourriez-vous bien lui préparer?

Cakes for for a President in County Wexford fourni par <a href="http://www.irishtimes.com/photosales/" >Irish Times Photo Library</a>
Cakes for for a President in County Wexford fourni par Irish Times Photo Library

Mary Ryan a choisi de confectionner des sandwiches au saumon lorsque le président John F. Kennedy est venu lui rendre visite. Celui-ci était accompagné de son service de sécurité, d'une foule d'admirateurs et des médias du monde entier. Heureusement pour elle, ses voisins lui ont donné un coup de main pour les préparatifs.

En réalité, ce n'était pas la première fois en juin 1963 que Mary Kennedy Ryan accueillait son cousin dans sa demeure de Dunganstown, dans le comté de Wexford.

JFK statue in New Ross County Wexford
JFK statue in New Ross County Wexford

Seize ans plus tôt, au cours d'un séjour de trois semaines en Irlande, J.F. Kennedy avait déjà visité la ville où son arrière-grand-père avait vécu avant d'émigrer à Boston en 1847.

Mais cette fois-ci, c'est un accueil en grandes pompes qui lui a été réservé.

« On aurait dit un rayon de soleil lorsqu'il est sorti de l'avion », évoque Ryan Tubridy, auteur du livre JFK in Ireland.

L'avion présidentiel Air Force One s'est posé à l'aéroport de Dublin le 26 juin 1963. Alors que le cortège de Kennedy défilait dans les rues de Dublin, la foule enthousiaste, à court de serpentins, improvisa en jetant des rouleaux de tickets de bus.

Un nouveau travail pour le président
Le lendemain matin, un hélicoptère a transporté le président à Wexford, le comté de son arrière-grand-père. Dans son discours prononcé à New Ross, il plaisanta sur le fait qu'il aurait probablement travaillé à l'usine locale ou dans une boutique du coin, si sa famille n'avait pas quitté l'Irlande.

Son discours reste gravé dans son intégralité sur une plaque près de sa sculpture en bronze grandeur nature aujourd'hui érigée sur Charles Street Dock à New Ross. Il y est représenté la main tendue, comme sur les photos le montrant en train de serrer chaleureusement la main des habitants médusés qui se bousculaient autour de lui.

Vous pensez qu'un ami pourrait aimer cet article ? Cliquez sur pour l'enregistrer et le partager

Vues outre-Atlantique
Quelques heures avant de quitter l'Irlande, il s'adressa à la foule sur la place principale de la ville de Galway :

« Si le ciel était assez dégagé et que vous descendiez jusqu'à la baie, en scrutant l'ouest, à condition d'avoir une bonne vue, vous verriez Boston, au Massachusetts. »

Une pause a alors permis à son auditoire de rire aux éclats, avant qu'il ne poursuive :

« Certains d'entre nous qui effectuons ce voyage… nous sentons à la maison et non… dans un pays étrange, nous nous sentons comme chez des voisins, bien que séparés par des générations, par le temps et des milliers de kilomètres. »

JFK confia par la suite à ses collaborateurs que le moment le plus marquant de son séjour avait été le dépôt de gerbe et l'exercice silencieux des élèves officiers de l'armée irlandaise au cimetière militaire d'Arbour Hill, à Dublin.

Une invitation inattendue

Cinq mois plus tard, sa veuve Jacqueline Kennedy fit une demande spéciale au gouvernement irlandais. Elle demanda que ces cadets irlandais, qui avaient énormément impressionné le président pendant sa visite, viennent réaliser leur exercice lors de ses funérailles d'État. Quelques jours après, ces jeunes hommes impressionnés côtoyaient les dignitaires étrangers de plus de 90 nations devant lesquels ils réalisèrent leur exercice silencieux en mémoire du président qui avait inspiré leur pays quelques mois auparavant.

Comme l'auteur Tubridy confia à MSNBC, « lorsqu'il a été tragiquement abattu, bien avant son heure, un nuage noir s'installa dans le ciel irlandais pendant un long moment. »

Le chapelet présent dans la poche du président en ce jour funeste à Dallas est aujourd'hui exposé au musée et centre d'accueil pour visiteurs érigé sur les terres de la ferme de Mary Ryan à Dunganstown. La demeure familiale des Kennedy rouvrira ses portes en juin 2013, juste à temps pour le 50e anniversaire de la visite de Kennedy.

N'oubliez pas de leur dire que Jack vous envoie, et vous aurez peut-être même droit à un sandwich au saumon.

En mai 2013, une torche sera allumée sur la tombe de John F. Kennedy, au cimetière d'Arlington. Elle voyagera ensuite jusqu'à New Ross, dans le comté de Wexford, là où l'histoire des Kennedy a commencé. Les natifs de New Ross ainsi que toute la diaspora irlandaise sont conviés à Wexford pour fêter le 50e anniversaire de sa visite dans sa patrie ancestrale.


Idées de vacances, actualités, offres… Inscrivez-vous à notre newsletter pour garder le contact avec l'Irlande.

Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries