Derrigimlagh, comté de Galway

Le matin du 15 juin 1919, un biplan Vickers Vimy piqua du nez dans le ciel au-dessus de Clifden…

Derrygimlagh Bog, Clifden, County Galway
Derrygimlagh Bog, Clifden, County Galway

Ambitions transatlantiques

John Alcock et Arthur Whitten Brown étaient aux commandes. Ils n'avaient certes pas Derrigimlagh dans leur viseur au départ, mais la paire s'est rapidement familiarisée avec cet environnement.

Un peu plus de 16 heures auparavant, Alcock et Brown avaient décollé de Terre-Neuve pour un vol de 1 890 milles marins à travers le brouillard et l'obscurité, au cours duquel ils connurent une série de pannes techniques avant de toucher terre en Irlande. « Les deux voyageurs se sont parfois retrouvés à voler à l'envers, à seulement 3 mètres au-dessus de la mer », rapporta le New York Times. Ils sont néanmoins parvenus à boucler le premier vol transatlantique au monde après un atterrissage en catastrophe dans la tourbière de Derrigimlagh.

« Hier, j'étais en Amérique », a annoncé John Alcock à sa sortie de la carlingue endommagée. « Je suis le premier homme en Europe à pouvoir dire ça. »

Pas une tourbière ordinaire

Aujourd'hui, leur lieu d'atterrissage au milieu de cette tourbière est marqué par un monument commémoratif battu par les vents, situé à environ 1,6 km sur une « bohareen » (route utilisée par les vaches) à l'extérieur de Clifden, sur la R341. C'est un lieu magnifiquement désert, parsemé de moutons à tête noire, d'éclats de calcaire et de vues sur l'Atlantique sauvage.

L'appel du Connemara

Mais ce n'est pas la seule histoire cachée à Derrigimlagh. Au pied du monument commémoratif, cherchez les grandes dalles de fondation en béton. Elles appartenaient à une station Marconi de laquelle furent envoyés certains des premiers messages radio transatlantiques (la station fonctionna entre 1907 et 1922). Il est formidable de penser qu'une tourbière du Connemara a pu se trouver un jour au centre d'une technologie de pointe comme celle-ci.

Pas de souci si vous préférez garder vos distances avec la nature. Non loin, un point d'observation surélevé, que l'on peut rejoindre en voiture, offre un vaste panorama sur la région – celui-ci est signalé par un monument en forme d'aileron portant une plaque à la mémoire d'Alcock & Brown.

Profitez d'être sur la plateforme pour vous imprégner du cadre et imaginez-vous observer cette étendue en 1919. Peu de choses ont changé en près d'un siècle. Après tout, ces tourbières ont mis près de 4 000 ans à recouvrir le paysage, alors elles ne vont certainement pas disparaître avant longtemps.

Coordonnées géographiques : latitude 53.407511, longitude -10.120935 (attention : si vous utilisez le GPS de votre voiture pour vous rendre directement à cet endroit, il se peut que vous vous écartiez de l'itinéraire du Wild Atlantic Way.)

Vous pensez qu'un ami pourrait aimer cet article ? Cliquez sur pour l'enregistrer et le partager

Enregistrer cette page dans un album :

Ajouter

Enregistrer cette page dans votre album :

Ajouter Ajouter

Vous avez déjà des albums créés. Cliquez ci-dessous pour voir toutes les pages enregistrées.

Voir les albums

Créer un nouvel album :


Annuler Créer

Cette page est enregistrée dans votre album

Afficher

Hmm, cette adresse e-mail est inconnue. Veuillez la vérifier et essayer de nouveau.
Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries