Retour aux articles

Vikings : le saviez-vous ?

Que savez-vous vraiment sur les Vikings ?

1. Ils furent baptisés par des ermites

Nul n'ignore que les Vikings ont terrorisé les communautés chrétiennes d'Irlande. Dans leur quête d'or et d'objets de valeur, ces Scandinaves ont tracé leur chemin en brûlant et pillant d'innombrables sites monastiques de l'île. On note toutefois un exemple d'amitié entre les moines irlandais et les pillards vikings : lorsque Olaf Tryggvason fut baptisé sur l'île de Skellig Michael, dans le comté de Kerry, par un ermite qui y habitait. Tryggvason deviendra plus tard roi de Norvège.

Voyez par vous-même : Skellig Michael, comté de Kerry

2. Ils nous ont laissé des noms

Vous pensez que tous les toponymes d'Irlande dérivent du gaélique irlandais ? Détrompez-vous. Il s'avère que nous devons aux Vikings certains des noms de lieux les plus curieux de l'île. Prenez Waterford, par exemple, qui dérive du norrois « Vadrefjord » ou « fjord des eaux ». Dans le comté de Kerry, Smerwick Harbour tient son nom du norrois « Smør Vick » ou « port du beurre » (c'est de là que le beurre était expédié vers le comté de Limerick). Dans le comté de Down, les Vikings menèrent d'innombrables attaques sur Strangford Lough et dans ses environs, un endroit qu'ils appelaient « Strangfyorthe » ou « lieu des courants forts ».

Voyez par vous-même : Smerwick Harbour/oratoire de Gallarus ; ville de Waterford ; Strangford Lough

3. Ils ont fait fuir les moines

Certes, nous devons la fondation de Dublin et Waterford aux Vikings, mais nous n'irons pas jusqu'à dire que leur passage en Irlande fut tranquille. Prenez n'importe quel site monastique, de Clonmacnoise à Glendalough, en passant par l'île de Devenish sur Lough Erne, et vous trouverez un élément architectural qui les lie les uns aux autres : une tour ronde. Il est communément admis que les moines utilisaient ces structures coniques comme clocher, mais ce n'est pas tout. Pendant les raids vikings, les moines se cachaient avec leurs biens les plus précieux – calices, croix et or – dans le point le plus élevé de la tour. Les Vikings contrèrent cette tactique en mettant le feu aux tours et en poussant les moines à sortir, incommodés par la fumée, ou à finir brûlés.

Voyez par vous-même : Clonmacnoise, comté d'Offaly ; Glendalough, comté de Wicklow ; île de Devenish, comté de Fermanagh ; cathédrale de Ste Brigid et sa tour ronde, comté de Kildare

4. Ils ont influencé l'art

Les Vikings avaient aussi une facette plus sensible, comme le prouve le style d'Urnes. Dérivé d'un type de décoration utilisé sur l'église en bois d'Urnes, au sud de la Norvège, c'est un peu l'équivalent nordique des volutes celtiques retrouvées dans des endroits comme Newgrange et sur d'innombrables bijoux traditionnels. Défini par l'entrelacement d'animaux tels que les serpents et les lévriers, le motif est présent sur une poignée de reliques historiques inestimables. On le remarque ainsi sur un sarcophage en pierre de la chapelle de Cormac au Rocher de Cashel et sur la croix de Cong, exposée au musée national d'Irlande à Dublin.

Voyez par vous-même : Chapelle de Cormac au Rocher de Cashel, comté de Tipperary ; musée national d'Irlande : archéologie, Kildare Street, comté de Dublin.

5. Ils furent vaincus par Brian Boru

Ayant vu presque toute sa tribu (les Dál Cais) et sa mère tuées par les Scandinaves, Brian Boru, haut roi d'Irlande au début du XIe siècle, n'éprouvait aucune sympathie pour les Vikings. Après avoir pris la tête d'une petite armée de Dalcassiens et mené de magistrales attaques contre les Scandinaves, Brian poursuivit son ascension fulgurante en devenant roi du Munster. Des batailles notoires à Cashel et Dublin ont confirmé son statut de sauveur de l'Irlande. Par la suite, au début du XIe siècle, les Scandinaves de Dublin et les forces nationales se révoltèrent contre Brian. La révolte atteignit son paroxysme avec une bataille dans la ville côtière de Clontarf. Boru remporta cette bataille, mais fut tué par un soldat de l'opposition alors que celle-ci battait en retraite. Les ossements de Boru seraient aujourd'hui enterrés dans le mur nord de la cathédrale de l'église St Patrick d'Irlande à Armagh.

Voyez par vous-même : cathédrale de l'église St Patrick d'Irlande, ville d'Armagh ; le Rocher de Cashel, comté de Tipperary ; Brian Boru Heritage Centre, comté de Clare.

Pour découvrir toute l'histoire des Vikings en Irlande, racontée de manière vivante et interactive, filez à Dublinia dans la ville de Dublin. Toujours à Dublin, le Viking Splash Tour est une balade sur terre et sur les eaux, aux mains de gentils guides vikings.

A propos de l'auteur

Elevé dans la campagne du Wicklow, David est un vrai « gars de la campagne ». Il aime lire et tout particulièrement du Sebastian Barry et Roddy Doyle. Il aime également préparer de bons petits plats (ou les faire brûler ?!) comme une tornade dans sa cuisine. Vous le trouverez sur un terrain de tennis le weekend avant qu’il ne disparaisse dans un pub avec des amis pour de longues après-midi tranquilles. David écrit sur le sport, la gastronomie et la nature et est fasciné par le Titanic. Sa balade préférée ? La Lambe Hill (pour réfléchir) et la plage Beal Ban à Ballyferriter (pour son côté romantique).

Donnez votre avis

Vous n'êtes pas connecté(e)

0 commentaires