Retour aux articles

Ces Irlandais qui ont changé le monde, rien que ça !

On le sait bien, les Irlandais sont d’incorrigibles farceurs que le monde entier adore. Si nous vous avons fait offrande de James Joyce, U2, Michael Fassbender et de la Guinness, que l’on ne s’y trompe pas, nos exploits vont bien au-delà ! Aujourd’hui, nous allons vous parler des inventeurs Irlandais qui ont littéralement changé la face du monde.

John Philip Holland, un marin d’eau douce ?

Nous commençons notre palmarès par un homme que l’on considère comme le père du sous-marin moderne : John Philip Holland. Enfant, il est fasciné par le roman épique de Jules Verne 20,000 Lieues sous les Mers. Sa fascination pour les trésors cachés de l’océan ne le quittera jamais.

Né en 1840 dans le petit village de Liscannor, dans le comté de Clare (oui, là où l’on trouve les fameuses Falaises de Moher), John rejoint en 1873 le reste de ses frères et sœurs qui avaient émigré en Amérique. Il passe littéralement ses nuits new-yorkaises à dessiner à la chandelle. C’est ainsi que, lentement mais sûrement, son sous-marin prend forme.

John montre ses dessins à la Marine américaine qui les rejette comme irréalisables, avec pour commentaire « système fantastique inventé par un civil qui n’a jamais quitté la terre ferme » (quels rêveurs, ces irlandais !). Qu’à cela ne tienne, ne démordant pas, il continue à améliorer la conception de son sous-marin. Il construit sa première maquette entièrement fonctionnelle, pour la firme Tom & Rafferty’s, dans le New Jersey. Ne pouvant pas laisser de côté plus longtemps cet inventeur génial, la Marine américaine lui achète ses plans en 1900 pour la somme de 150 000 dollars. C’est ainsi que nait le USS Holland, premier sous-marin de la flotte de la Marine américaine.


Robert Boyle, philosophe, physicien, chimiste…

Robert Boyle, né au château de Lismore (comté de Waterford), fut l’une des principales têtes de la révolution scientifique du XVIIe siècle. Certains le considèrent comme le fondateur de la chimie moderne. Il fait la découverte scientifique fondamentale suivante : « A température constante, le volume d’un gaz parfait confiné est inversement proportionnel à sa pression », découverte qui sera officialisée sous le titre de « loi de Boyle », qui conduira à une plus grande compréhension du fonctionnement de la pression et qui sera exploitée dans toutes sortes de domaines allant de la seringue à l’exploration sous-marine. Ses réalisations ne se cantonnent pas à la découverte de lois physiques, car on lui doit également l’invention de la pompe pneumatique, d’une machine à mouvement perpétuel, des ouvrages de philosophie et de théologie…

N’appuyez pas sur le bouton rouge…

Sir James Martin, l’homme à qui James Bond, les pilotes de chasse, les cascadeurs, Satanas et son chien Diabolo doivent tout, est également irlandais. Sir James est en effet le génie qui se cache derrière l’invention du siège éjectable !

Né en 1893 dans le comté de Down, « là où les montagnes rejoignent la mer », James n’avait qu’une passion, celle de tout déplacer vers le haut, ironie pour un natif de ce comté (down signifie « vers le bas » en anglais)


A propos de l'auteur

Ayant grandi au bord de la mer à Portmarnock, dans les faubourgs de Dublin, et passé son adolescence dans une ferme au fin fond de comté de Cork, Jonny Lucey est un peu l'Irlandais typique. Amateur des joies simples, il adore siroter une bonne pinte de stout avec ses amis autour du feu dans un pub, un bon livre (fantasy et histoire principalement) et balancer des riffs bien énervés sur sa guitare électrique.

Donnez votre avis

Vous n'êtes pas connecté(e)

0 commentaires