Retour aux articles

Des routes paradisiaques : les plus beaux circuits panoramiques de l’Irlande

On ne cesse de vous le dire : « laissez-vous guider au gré des caprices de l’Irlande ». Eh bien aujourd’hui, nous vous donnons des conseils, surtout à ceux d’entre vous qui comptent se rendre à leur destination de prédilection en voiture. Promettez de bien garder les yeux fixés sur la route, tandis que votre blogueuse du jour, Fiona Hilliard, vous révèle quatre itinéraires panoramiques qui comptent parmi les plus beaux de toute l’Irlande.

Le Burren, comté Clare

Dans un coin calme et discret du Comté de Clare, se niche l’un des sites naturels les plus insolites de toute l’Irlande. Au premier abord, le Burren, dont le nom provient du gaélique boireann, soit « terre rocheuse », est un véritable un paysage lunaire de roche calcaire, inhospitalier et inhabitable, mais ne soyez pas dupe, en effet plus de 700 plantes y vivent et ce site est considéré comme l’une des régions botaniques les plus riches d’Europe. La faune s’y plait également, en effet on y trouve de nombreuses espèces d’oiseaux, de petits mammifères et de papillons ; en réalité 28 des 32 types de papillons originaires d’Irlande sont natifs de la région du Burren.

La vie dans le Burren a commencé il y bien longtemps. Le calcaire qui imprègne la région a été formé à partir de coquilles de créatures marines il y a plus de 300 millions d’années. Quelque 15 000 ans plus tard, un glacier est venu déchirer le sol et la colère glacée de dame nature a modelé la roche en ces formations angulaires qui nous fascinent tant aujourd’hui.

Itinéraire: L’itinéraire du Burren totalise 83 km. On part de l’ancienne ville de Kilfenora. En prenant la route vers l’ouest, on arrive à Lisdoonvarna (où se tient tous les ans en septembre un festival célèbre de rencontres amoureuses). C’est là qu’est indiquée la route de Fanore et de Black Head. En chemin, faites halte au Burren Centre pour tout apprendre sur l’histoire, la faune et la flore de la région. Le village de Craggah vaut également le détour, et le rivage à Fanore invite à la promenade.


La route côtière de la Chaussée des Géants

La route côtière de la Chaussée des Géants s’étend sur les cent cinquante kilomètres qui séparent les deux villes animées de Belfast et de Londonderry, et compte parmi les itinéraires routiers les plus beaux du monde entier. Les orgues basaltiques de la Chaussée des Géants ne sont pas le seul temps fort de ce littoral spectaculaire.

Partir de Belfast et prendre la direction du nord, en passant par la ville balnéaire de Carrickfergus et en longeant les neuf Glens d’Antrim, qui abondent de charmants villages balnéaires nichés dans des vallées glaciaires et de hautes terres de forêt. Entre Ballycastle et la Chaussée des Géants, se trouve le tronçon le plus pittoresque de ce parcours, qui se caractérise par des falaises aux rayures de basalte noir et de calcaire blanc, de charmants petits ports et d’immenses étendues de plage. N’oubliez pas de respirer à fond avant de faire la traversée du pont de corde de Carrick-a-Rede, qui surplombe un profond abîme, puis récompensez-vous de votre bravoure en faisant la visite du site du patrimoine mondial de l’UNECO qu’est la fameuse Chaussée des Géants.

Cet assemblage curieux de 40 000 orgues basaltiques, formées par le refroidissement de la lave en fusion en des marches de pierre noire hexagonales presque parfaites, semble si parfaitement artificielle, qu’il n’est pas étonnant qu’il ait donné lieu au mythe durable du défi que posa le géant Finn McCool à son homologue écossais Benadonner.

Un détour à l’intérieur des terres pour le village de Bushmills est recommandé pour passer la nuit et une agréable soirée décontractée autour d’un verre de whisky, car Bushmills est le foyer de la plus ancienne distillerie opérationnelle d’Irlande. De retour sur la route côtière, direction ouest, faites halte pour visiter les vestiges du romantique château de Dunluce, les stations balnéaires de Portrush et de Portstewart ou les vues d’une beauté époustouflante du Mussenden Temple. Terminer le parcours dans la ville de Londonderry, nommée ville britannique de la culture en 2013.

Itinéraire :

La route côtière de la Chaussée des Géants suit l’A2 pendant pratiquement tout le trajet. Procurez-vous une description plus détaillée du parcours en consultant cet itinéraire de conduite.


Parc forestier de Slieve Gullion, dans le comté Armagh
Le mont de Slieve Gullion se dresse à 573 m de hauteur sur les escarpements des collines couvertes de bruyère d’un volcan éteint depuis longtemps. Pour un site d’une beauté et d’un passé de telle envergure, il est tout naturel que l’anneau du Gullion vale son pesant de mythes et de récits, y compris la superstition qui veut que si on se baigne dans le lac , on en ressorte avec les cheveux blancs.

Itinéraire :
Un circuit panoramique 13 km traversant le parc forestier de Slieve Gullion offre de merveilleuses vues pittoresques sur les collines environnantes. Garez-vous au parking de l’aire de pique nique et partez en randonnée pour atteindre le plus haut sommet du comté Armagh. Ceux qui risqueront la promenade seront récompensés par la vue de deux cairns du début de l’âge de bronze et d’un joli lac.

Le Sally Gap, comté Wicklow
Quittez Dublin, direction le « jardin de l’Irlande », autrement dit le comté Wicklow. Le Sally Gap est une route droite menant jusqu’aux tourbières des monts du Wicklow, et longe les lieux de tournage du film Braveheart, et le superbe Lough Tay (surnommé « lac Guinness » car la couleur noirâtre de ses eaux tourbeuses et sa plage artificielle rappellent les couleurs de cette brune bien crémeuse). Soudain, l’étendue des champs et des tourbières se métamorphose en riches vallées verdoyantes, et c’est alors que l’on se retrouve soudain dans l’histoire, la sérénité et la magnificence absolue de Glendalough.

Cette « vallée des deux lacs », comme l’on surnomme Glendalough représente une période sereine de l’histoire riche et des paysages spectaculaires du parc national des monts de Wicklow. La tour ronde se découpe fièrement devant la ligne des monts et atteste que cette région abrita l’un des sites monastiques les plus importants de l’Irlande depuis sa fondation par St Kevin au VIe siècle. Descendez de voiture et allez vous dégourdir les jambes en allant explorer les nombreux vestiges monastiques dont une sacristie romane du XIIe siècle, une cathédrale, une croix de granit de VIe ou VIIe siècle et l’église St Kevin. Les lacs ne manqueront pas non plus de vous inviter à la promenade.

Itinéraire :
Sortez de Dublin en empruntant la N81, après environ 30 minutes de route, tournez à droite pour prendre la R759 à Manor Kilbride. A partir de là, il faudra compter une petite heure de route pour arriver à Glendalough, suivre le panneau pour Glendalough à Sally Gap. Veuillez consulter tous les détails de cet itinéraire routier dans le Wicklow.

Originaire de Dublin, Fiona Hilliard est blogueuse et écrivain de voyage pour Argus, société de location de véhicules. Pour davantage de conseils sur les voyages en Irlande, consultez régulièrement son blog (Glove Box) !

A propos de l'auteur

Nous sélectionnons et invitons des blogueurs, photographes, chefs, écrivains et guides touristiques, qui ont tous une petite histoire à partager sur leur expérience irlandaise. Si vous souhaitez également faire partie des blogueurs invités du Tourisme Irlandais, n’hésitez pas à nous contacter !

Donnez votre avis

Vous n'êtes pas connecté(e)

0 commentaires