En route pour la gloire à l'US Open de golf 2013

Graeme McDowell a beau vivre au cœur de la Floride à l'heure actuelle, il n'en reste pas moins un enfant du pays. L'Irlande est gravée dans son ADN, comme l'explique le spécialiste du golf Brian Keogh

Pourquoi sinon aurait-il fait construire son propre bar-restaurant, le Nona Blue, dans le climat humide d'Orlando, en Floride, à quelques pas de sa demeure américaine ? On peut s'y désaltérer avec de la Guinness à la pression et déguster une bonne cuisine : de quoi alimenter les conversations d'après jeu. Tout comme son bar préféré situé dans son Portrush natal, près du club de golf de Rathmore, le terrain de jeu d'enfance de McDowell.

Mais en ce moment, l'unique préoccupation de Graeme McDowell est son entrée à l'US Open, au légendaire club de golf de Merion en Pennsylvanie, le 13 juin prochain, où les membres s'éventent sur la terrasse du bar pendant que les clubs des joueurs fouettent l'air à quelques pas de là sur le premier tee.

Un second chez-soi

L'ambiance ne diffère pas beaucoup de Rathmore d'ailleurs, où les membres s'installent aussi à l'extérieur lorsqu'il fait beau. Mais ces derniers sont connus pour s'en tenir au thé et au café en ce qui concerne les boissons, comme en juin 2010 lorsque McDowell a remporté l'US Open pour la première fois à Pebble Beach, sur la côte ouest des États-Unis.

En ce jour de la fête des Pères, il était si tard quand l'enfant chéri de Portrush a pu célébrer sa victoire dans les bras de son père Kenny que les membres ont dû s'enfermer dans le bar jusqu'à trois heures du matin pour assister au dénouement. Robbie Doherty, un membre de longue date du comité, explique : « Selon la législation dominicale, nous devions fermer le bar à 22h, alors nous nous sommes contentés de servir du thé et du café. »

Célébrer le succès

Depuis lors, on a descendu bien des bières à Rathmore en l'honneur de McDowell. Après tout, c'est là et sur d'autres superbes links d'Irlande que le nº 7 mondial a dompté le style de jeu dont il a fait la démonstration à l'US Open – frappe sèche, chips et putts mortels – ce qui en fait l'un des favoris pour priver Tiger Woods et Rory McIlroy d'une victoire à Merion.

Voilà le savoir-faire qu'il a pu acquérir en jouant sur des links tels que le Royal Portrush, où il a remporté le titre amateur en l'an 2000, le délicat Laytown & Bettystown sur la côte est, ainsi que sur les greens en dôme de Lahinch et de Rosses Point dans l'ouest sauvage du comté de Sligo.

Les longues soirées d'été en Irlande

La passion de McDowell pour le petit jeu remonte bien sûr aux longues soirées d'été irlandaises, lorsqu'il frappait la balle au clair de lune en compagnie de son jeune frère Gary, dans la ville côtière de Portrush dans le comté d'Antrim.

« Les garçons vivaient pour ainsi dire sur le terrain de golf, notamment pendant les vacances scolaires », se rappelle leur père Kenny. « En été, je les déposais au club à huit heures moins le quart, en partant au travail. Ils avaient leur boîte à pique-nique et nous leur apportions leur goûter. À près de neuf heures du soir, ils n'étaient toujours pas rentrés à la maison. »

« Ils tapaient la balle au 17e trou. Vous savez ce que c'est, en jouant dans le noir les yeux s'habituent à la pénombre. »

Talent nourri

Pas étonnant qu'arpenter les étroits fairways des links de Lahinch, Baltray ou Portstewart ait fait de McDowell le formidable joueur qu'il est aujourd'hui.

Reste à déterminer si Philadelphie, la ville de l'amour fraternel, sera aussi généreuse avec lui lors de l'US Open. Après tout, le numéro un mondial Tiger Woods court après un insaisissable 15e titre majeur et joue actuellement son meilleur golf depuis sa dernière victoire à l'US Open en 2008.

Et bien que Rory McIlroy éprouve quelques difficultés en ce moment, il pourrait bien nous rappeler que si la forme est provisoire, la classe, elle, est éternelle.

N'oubliez pas : les talentueux McIlroy, Harrington, Lowry, McGinley, Clarke et McDowell feront une apparition à l'Open d'Irlande qui se dispute à Carton House une semaine plus tard… Voilà une autre invitation pour un Open. Vous venez ?

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête