Oups... une erreur s'est produite !

Mon Irlande

Vous cherchez des idées ? Vous prévoyez un voyage ? Ou vous voulez juste vous faire plaisir ? Nous allons vous faire découvrir une Irlande qui vous ressemble.

FFFFFF-0 FFFFFF-0

    Découvrez ce que l'Irlande vous réserve

    Phoenix Park Phoenix Park

    Dublin's Phoenix Park

    Le Phoenix Park est le plus grand parc urbain clos d'Europe, d'une superficie de 1 752 acres. Il abrite Áras an Uachtaráin (la "Maison Blanche irlandaise", la résidence du président de l' Irlande), le zoo de Dublin, des daims, des jardins victoriens, le château d'Ashtown, la Farmleigh House et bien plus encore.
    Le comté de Dublin
    Les activités de plein air
    À 30 minutes de l'aéroport de Dublin

    Le Phoenix Park se trouve à proximité du centre-ville de Dublin. Mais une fois le portail franchi, vous aurez la sensation d'être à des millions de kilomètres de l'effervescence de la vie urbaine.


    Le parc était à l'origine le parc de chasse royal au XVIIe siècle, lorsqu'il est devenu le refuge d'un grand troupeau de daims. En fait, ceux que vous voyez aujourd'hui errer librement dans le parc sont leurs descendants.

    Avec 709 hectares, le Phoenix Park est 2 fois plus grand que Central Park à New York. Toute l'année, ses deux principaux portails restent ouverts 24h/24. Vous pouvez donc vous attarder dans cet oasis urbain pendant des heures si vous le souhaitez. Voici ce que ce parc abrite également...

    The Whitefields, Phoenix Park, Dublin, D08 KDC4
    +353(0)16770095

    Phoenix Park, à Dublin

    Le Centre d'accueil des visiteurs du Phoenix Park

    Le centre d'accueil des visiteurs

    Le château d'Ashtown, datant du XVe siècle, est une maison-tour médiévale qui, jusqu'en 1978, se trouvait cachée dans l'enceinte d'un manoir géorgien. Il fait désormais partie du centre d'accueil des visiteurs de Phoenix Park, qui présente des interprétations historiques du parc de 3 500 av. J.-C. jusqu'à aujourd'hui.

    Le domaine d'Ashtown abrite également un potager victorien clos datant du XIXe siècle. Ses talentueux jardiniers donnent des conférences publiques à 10 h 30 le deuxième samedi du mois.

    Le zoo de Dublin

    Quatrième plus vieux zoo du monde, le zoo de Dublin a été fondé en 1830. Les premiers animaux qu'il a accueillis lui furent donnés par le zoo de Londres, et depuis, il a connu une croissance exponentielle.

    Il s'étend sur 28 hectares et abrite plus de 400 animaux répartis dans des habitats distincts, dont la forêt des orangs-outans, le sentier forestier Kaziranga, la crique des lions de mer, la savane africaine et la maison des reptiles.



    Le zoo de Dublin, Phoenix Park

    Le bébé orang-outan au zoo de Dublin

    L'Áras an Uachtaráin,  à Phoenix Park

    L'Áras an Uachtaráin

    La « Résidence du président » se prononce « aw-rahs on ook-tar-awn » en irlandais, et a une histoire mouvementée. La demeure d'origine fut bâtie en 1751 par Nathaniel Clements, garde forestier et architecte amateur, et n'est devenue la demeure du président d'Irlande qu'en 1938, un an après l'introduction de la fonction présidentielle.

    Si le style néoclassique, le portique au fronton triangulaire, les colonnes grecques et les murs blancs vous rappellent quelque chose, c'est peut-être parce que l'Áras aurait inspiré James Hoban, l'architecte irlandais qui dessina la Maison Blanche aux États-Unis. L'Áras est ouvert au public tous les samedis.

    Faire brûler des bougies aux fenêtres [de l'Áras] est une vieille tradition irlandaise, pour guider la diaspora irlandaise vers son pays d'origine.

    Lonely Planet

    Phoenix Park, à Dublin

    De gauche à droite : une balade à cheval et en calèche ; un cerf dans le parc ; le Boathouse Café; la tour de l'horloge

    Le Farmleigh Estate

    Utilisé pour accueillir de hauts dignitaires en visite, la Farmleigh House n'est accessible au public que par le biais d'une visite guidée, mais son jardin est ouvert à tous, tout comme sa galerie.

    Exemple unique de l'époque édouardienne (début du XXe siècle), la demeure restaurée affiche un style totalement éclectique. Elle a été construite par le petit-fils d'Arthur Guinness (la famille connue pour sa célèbre bière noire), et de nombreux meubles et œuvres d'art de Farmleigh ont été prêtés par la famille Guinness. Lors de votre passage, vérifiez si votre visite tombe un jour où le merveilleux marché fermier, qui propose denrées alimentaires et produits artisanaux, se tient dans la cour derrière la galerie.

    Le Farmleigh Estate

    Le People’s Flower Garden

    Situé tout près de l'entrée Parkgate Street, le People’s Flower Garden (Jardin fleuri du peuple) s'étend sur 9 hectares. Il fut créé et clos en 1864 afin d'illustrer l'excellence de l'horticulture victorienne. Le grand lac ornemental et les aires de pique-nique en font le lieu idéal pour déjeuner en plein air.

    Au XIXe siècle, des archéologues ont découvert un cimetière Viking dans le parc, composé de 40 tombes, d'épées et de bijoux décoratifs Vikings.

    Le saviez-vous ?

    Le Wellington Monument, à Phoenix Park

    Découvrez les monuments

    Quasiment en face des People’s Flower Gardens, vous trouverez Phoenix Park Bikes, où l'équipe peut vous proposer un vélo adapté et vous montrer la nouvelle extension de 14 km du réseau de pistes cyclables qui sillonnent le parc.

    Vous passerez devant des monuments impressionnants, notamment la Croix papale – érigée pour la messe en plein air célébrée par le Pape Jean-Paul II en 1979 – et le Wellington Monument, le plus grand obélisque d'Europe, haut de 62 m.

    Vous découvrirez également le Magazine Fort, en étoile, sur St Thomas Hill, à proximité de Islandbridge Gate. Il servait à stocker la poudre à canon et les munitions pour l'armée britannique. Il est ouvert quotidiennement pour les visites (remarque : celles-ci démarrent au Phoenix Park Visitor Centre).

    Les sites incontournables de Dublin

    Les endroits et les activités à ne pas manquer