Les grandes demeures d'Irlande

The library at Lisnavagh, County Carlow
The library at Lisnavagh, County Carlow

Goûtez à la vie de château et au glamour de l'époque du Titanic en séjournant chez de véritables aristocrates, dans l'un des châteaux préservés d'Irlande

« Du temps de mes grands-parents, cela ressemblait beaucoup à la série Downton Abbey, avec les grandes fêtes le week-end et les nombreux domestiques », explique Fred Madden, héritier de Hilton Park, dans le comté de Monaghan, la propriété familiale depuis quatre siècles.

Mais à l'instar du château de Highclere, qui accueille le tournage des aventures du comte de Grantham dans la série créée par Julian Fellowes, les grandes demeures doivent trouver un moyen de subsister au XXIe siècle.

Par chance pour tous ceux d'entre nous qui aspirent au glamour de l'époque du Titanic, de nombreux propriétaires ouvrent leurs portes à des hôtes payants…

Alan Brooke, 3e vicomte Brookeborough de Colebrooke Park, dans le comté de Fermanagh, évoque la magie singulière de ces fêtes dans les grandes demeures : « Les invités y étaient conviés parce qu'ils étaient intéressants et pouvaient divertir la famille et les autres participants. »

De nos jours, « nous accueillons, pour des séjours de chasse ou de pêche, des groupes qui se connaissent déjà, ce qui nous facilite la tâche, car nous pouvons ainsi nous consacrer entièrement à notre rôle d'hôtes. »

L'âme des lieux

Mais les raisons ne sont pas uniquement économiques. Pour Emily Bunbury, dont la belle famille a acheté Lisnavagh, dans le comté de Carlow, en 1702, les visiteurs sont essentiels pour faire vivre l'âme des lieux. « Cela se sent dès que l'on passe la porte : Lisnavagh a besoin d'être un lieu de réception, sinon on commence à s'y sentir comme dans un musée. »

Une histoire vivante

Qu'est-ce que ça fait d'accueillir des étrangers dans son salon ? « Ça occupe ! » rigole Alex Durdin-Robertson, dont la famille a vécu au château d'Huntington, dans le comté de Carlow, depuis sa construction en 1625. « Nous avons deux garçons de moins de deux ans, quatre chiens et un couple de cochons vietnamiens. C'est déjà la pagaille sans les visiteurs ! »

Pour autant, tout est question d'équilibre lorsque l'on vit dans un trésor national. « D'un côté, c'est un château vieux de 400 ans, mais de l'autre, c'est là que nous vivons. À 18h, elle redevient notre maison. »

De grandes demeures familiales

C'était très amusant de grandir dans un château, admet Alex : « Pendant l'enfance, on se cachait sous un lit à baldaquin et on gloussait à l'arrivée des visiteurs. Ils ont dû penser que le château était hanté ! »

Mais laisser l'endroit aux mains de jeunes garçons amène aussi son lot de risques. « Une fois, en frappant dans un ballon de foot, j'ai renversé un verre de vin rouge qui a éclaboussé le mur », se souvient Fred. Si en temps normal, un simple coup d'éponge suffit à résoudre le problème, il n'en va pas de même dans une demeure comme Hilton Park.

« En fait, la tapisserie d'une des chambres est classée », précise Fred. « Fort heureusement, ma mésaventure a eu lieu dans le salon et il nous restait un rouleau de papier peint pour réparer les dégâts. J'ai fait beaucoup plus attention après ça ! »

Si Colebrooke connaît une affluence en hiver pendant la chasse, les autres demeures sont quant à elles ouvertes pendant l'été. Pour toutes, cependant, les portes ferment à la fin de la saison.

« À ce stade, la maison a bien besoin de repos pour quelques semaines, et nous aussi ! », plaisante Emily Bunbury, même si son avis est partagé par tous les propriétaires.

Vous avez envie de séjourner dans une grande demeure ou un château de l'île d'Irlande ? En voici cinq à tester.

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête