5 grandes demeures à explorer

Des épouses emprisonnées, des revenants et une véritable reine pirate... Les demeures d'Irlande ne sont pas seulement des vestiges du passé, mais bien des lieux avec de fascinantes histoires à raconter.

Belvedere House, County Westmeath
Belvedere House, County Westmeath

Belvedere House, comté de Westmeath

Belvedere House, une vaste résidence géorgienne au cœur du comté de Westmeath, aime varier les plaisirs : y sont organisés des balades à la rencontre des chauves-souris, des festivals, des expositions canines et même un événement magique sur le thème de Narnia à Noël. Mais c'est l'histoire de ce grand manoir qui ajoute une dose supplémentaire de charme à ce refuge en bordure de lac.

Quelle est son histoire ?

Belvedere fut autrefois la résidence du comte Robert Rochfort, qui enferma pendant 31 ans sa séduisante épouse, Mary Molesworth, l'accusant d'adultère avec son propre frère, Arthur. Mais les tristes histoires familiales ne s'arrêtent pas là. Les rapports entre le comte et son autre frère, George (qui n'avait jamais apprécié Mary), se détériorèrent aussi au fil des années. Quelle en fut la conséquence ? Le comte fit construire le « mur de la jalousie » pour cacher la demeure de George, plus grande que la sienne. Cette imposante folie est encore visible aujourd'hui, tel un symbole d'amour illicite et de haine.

Mount Stewart, Strangford Lough, comté de Down

Si de nombreux manoirs sont célèbres pour leur architecture, à Mount Stewart, ce sont les jardins qui constituent la véritable attraction. Là-bas, vous trouverez un paradis floral sorti de l'imagination, des expérimentations et du talent artistique de Lady Edith Londonderry.

Quelle est son histoire ?

Personnage haut en couleur, Lady Londonderry fut une célèbre mondaine, nommée colonel en chef de la Réserve volontaire féminine après le début la Première Guerre mondiale, qui aida à mettre sur pied l'hôpital des officiers à Londonderry House. Pourtant, ce sont les jardins de Mount Stewart qui restent son véritable héritage. Là-bas, elle put laisser libre cours à sa vision à travers une collection unique de fleurs, de plantes exotiques et de sculptures.


Westport House, comté de Mayo

L'auteur Anne Chambers décrit Grace O'Malley, reine pirate du XVIe siècle, comme « un chef courageux sur terre et sur mer, une tacticienne pragmatique sur le plan politique, rebelle, pirate et matriarche ». Westport House, quant à elle, avec son charmant site verdoyant et sa gracieuse architecture, ne ressemble pas à un lieu de villégiature pour un pirate occupé. Mais elle est cependant construite sur les fondations de l'un des châteaux de Grace O'Malley...

Quelle est son histoire ?

Descendez dans les cachots et, aujourd'hui encore, vous pourrez voir un vestige de la propriété de Grace O'Malley. En surface, Westport House se révèle être une affaire de famille : construite par les Browne au XVIIIe siècle, elle demeure la propriété privée du 11e marquis de Sligo, descendant direct de la célèbre Grace O'Malley. Le domaine abrite également un parc d'aventure pirate, 194 hectares de jardins et espaces verts, ainsi que des sentiers pédestres, tandis que la bâtisse compte plus de 30 pièces ouvertes au public.

Springhill House, comté de Londonderry

Cette propriété de « plantation » du XVIIe siècle a hébergé 10 générations de la famille Conyngham et fut décrite comme « une des plus jolies demeures d'Ulster ». C'est certainement le cas – le jardin clos et le parc sont ravissants au moment de la floraison, si bien qu'un frisson d'émotion peut vous parcourir en vous y promenant.

Quelle est son histoire ?

Olivia est le fantôme de la demeure. On raconte que son âme en peine hante la chambre bleue de Springhill. Olivia, l'épouse de George Lenox-Conyngham, vécut dans la maison au début du XIXe siècle et assista au suicide de son mari... On raconte que son fantôme erre encore dans la demeure.

Vous pensez qu'un ami pourrait aimer cet article ? Cliquez sur pour l'enregistrer et le partager

Russborough House, comté de Wicklow

Avec son emplacement rural idyllique près des lacs Blessington et un passé fascinant, Russborough est unique en son genre. En 1952, Sir Alfred et Clementine Beit – un couple élégant ayant hérité d'une fortune issue de l'industrie minière – achetèrent ce manoir du XVIIIe siècle, dont ils furent les propriétaires les plus glamour.

Quelle est son histoire ?

Au fil des ans, la splendide beauté palladienne de la bâtisse, les vastes jardins, l'impressionnant labyrinthe et le parc environnant ont servi de décor à des événements spectaculaires – des vols, un incendie – et à un ensemble de personnages fascinants. Organisateurs de soirées qui rassemblèrent de multiples personnalités, de Jackie Onassis à Fred Astaire, les Beit accumulèrent aussi une impressionnante collection d'art incluant des œuvres de Vermeer et Rubens. Ils ouvrirent ce manoir historique au public irlandais en 1978, un héritage apprécié des visiteurs depuis lors.

Ces grandes demeures sont à votre goût ? C'est une période idéale pour les visiter, avec les jardins qui fleurissent et les festivals organisés sur leurs domaines. Et que diriez-vous de jouer les « lord » et « lady » dans un de ces lieux formidables ?

Enregistrer cette page dans un album :

Ajouter

Enregistrer cette page dans votre album :

Ajouter Ajouter

Vous avez déjà des albums créés. Cliquez ci-dessous pour voir toutes les pages enregistrées.

Voir les albums

Créer un nouvel album :


Annuler Créer

Cette page est enregistrée dans votre album

Afficher

Hmm, cette adresse e-mail est inconnue. Veuillez la vérifier et essayer de nouveau.
Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries