Le patrimoine chrétien d'Irlande

Glendalough, County Wicklow

De hautes croix sculptées, des calices ouvragés et des manuscrits soigneusement illustrés. Pour ce qui est du patrimoine chrétien en Irlande, le diable est dans les détails

On aurait pu pardonner aux religieux et religieuses de l'Irlande du début de l'ère chrétienne (entre l'an 400 et l'an 800 apr. J.-C.) de baisser les bras. Ils œuvraient en des temps où l'Europe était en grande partie saccagée par les Vandales et les Wisigoths ; sans parler de leurs propres ennuis avec les raids vikings. Le plus simple aurait été de poser les outils et de noyer leurs soucis dans l'hydromel. Mais non. En ces temps violents, les moines d'Irlande s'affairaient à remplir des manuscrits de pages chatoyantes, décorées à l'encre et à la feuille d'or. Des tours rondes étaient construites brique par brique pour garder les trésors – et les gens – à l'abri. Et des hautes croix élaborées donnaient vie à la Bible sous forme de panneaux, un peu à la manière d'un PowerPoint primitif.

Un art ouvragé

Le Livre de Kells, créé autour de l'an 800 apr. J.-C. et exposé au Trinity College de Dublin, est l'un des derniers trésors qui subsistent de cet âge d'or. Les universitaires n'ont pas encore prouvé où fut confectionné ce précieux ouvrage et comment il a survécu, mais le mystère ne fait qu'ajouter à son attrait. Il se trouve à Dublin depuis que le gouverneur de Kells, dans le comté de Meath, eut la présence d'esprit de l'envoyer en lieu sûr en 1654. Les visiteurs peuvent l'admirer de près dans la vieille bibliothèque de Trinity, où deux des quatre volumes sont mis en exposition.

Trinity recèle aussi d'autres trésors, parmi lesquels les livres de Durrow et Armagh, ainsi que le Livre de Dimma au format réduit, avec son cumdach (étui) sophistiqué.

Des hautes croix et un art noble

Bien sûr, au début de l'ère chrétienne, peu de monde savait lire. Pour répandre la Parole de Dieu, les moines devaient par conséquent se montrer inventifs et aller au-delà de la création de beaux livres. Les hautes croix d'Irlande, avec leurs panneaux sculptés illustrant des histoires de la Bible, montrent à quel point ils pouvaient être créatifs.

Dans le site monastique du VIe siècle de Clonmacnoise, dans le comté d'Offaly, trois hautes croix témoignent de manière durable des talents artistiques et de l'habileté des sculpteurs du début de l'ère chrétienne. La Croix des Saintes Écritures, haute de quatre mètres et couverte sur toutes ses faces de formes incroyablement complexes, est l'attraction vedette. Avec les autres, elle est hébergée dans un centre d'interprétation pour la protéger des caprices de la météo irlandaise.

Clonmacnoise n'est pas le seul site à avoir le potentiel pour éblouir. Il y a la ville patrimoniale de Kells, célèbre pour ses hautes croix richement sculptées de scènes bibliques. Dans le comté de Tyrone, la Haute Croix d'Ardboe du Xe siècle est la plus ancienne d'Irlande du Nord. Dressée sur le site d'un ancien monastère fondé par saint Colman, « Ard Boe » signifie littéralement « colline de la vache » – un nom évoquant la légende d'une vache magique qui, semble-t-il, aida à construire le monastère.

On raconte ainsi que tandis que les hommes bâtissaient et façonnaient l'édifice, la vache leur fournissait une quantité inépuisable de lait, de crème et de beurre.

Des prouesses imposantes

Malgré leurs fondations peu profondes, plus de 70 tours rondes demeurent sur pied en Irlande. Bâties pour être vues de loin (et voir de loin !), elles servaient de repère à tous ceux qui étaient en quête de refuge, de sécurité et d'endroit où prier. Pensez à la tour ronde de Glendalough dans sa vallée profonde, ou à la tour ronde en aiguille de la ville d'Antrim, et vous comprendrez.

Dans de nombreux sites du début de l'ère chrétienne, vous ne trouverez pas seulement un trésor, mais tout un ensemble de merveilles. Vous ferez donc facilement le plein de splendeur monastique. À Monasterboice, un site monastique du comté de Louth datant de la fin du Ve siècle, se dresse par exemple une tour ronde près de deux hautes croix. Profitez de votre passage pour observer de près la Croix de Muiredeach, dont les scènes bibliques détaillées incluent l'arrestation du Christ, avec les méchants dépeints sous les traits de Vikings... jusque dans leurs bijoux contemporains.

N'avions-nous pas dit que le diable était dans les détails ?


Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries
Hmm, cette adresse e-mail est inconnue. Veuillez la vérifier et essayer de nouveau.