La terre du cheval

Play
The Irish National Stud & Gardens, County Kildare

Légendes de la course, étalons magnifiques et futurs champions : le Haras national irlandais mérite absolument une visite au printemps

L'Irlande au printemps, ce sont les perce-neige, les jonquilles et les jacinthes qui pointent dans les paysages verdoyants. Et tandis que Mère Nature vaque à ses occupations, dans le Haras national irlandais et ses jardins à Tully (comté de Kildare), on entretient la prestigieuse tradition équestre, avec la naissance de quelque 250 poulains.

Un Colonel la tête dans les étoiles

Tout a commencé il y a un siècle lorsque le Colonel William Hall Walker fonda son haras dans le comté de Kildare. Ce Colonel excentrique avait une méthode bien à lui pour choisir les champions. Passionné d'astrologie, il regardait les étoiles pour estimer le potentiel du poulain à sa naissance. Si les astres ne lui inspiraient pas confiance, celui-ci était vendu immédiatement, quelle que soit sa lignée. Malgré ses méthodes étranges, il devint l'un des éleveurs les plus prospères de son temps, et l'on retrouve partout la trace de ses lubies (notamment les lucarnes dans les écuries qui permettent aux chevaux de voir les étoiles).

Si vous voulez voir le haras national à son apogée, venez au printemps (de février à mars) pendant la saison du poulinage. C'est une période d'effervescence, où les juments manifestent tout leur instinct maternel et où le personnel se prépare à faire face aux nombreuses naissances quotidiennes. Le résultat ? Des enclos pleins de petits poulains qui trottent derrière leur mère – un spectacle dont le Colonel aurait été fier !

Des chevaux à l'horticulture

Non content d'avoir scellé un pacte avec les étoiles, le Colonel s'adonnait également à l'horticulture dans les magnifiques Jardins japonais, tout près de son haras. Réputés pour être les plus beaux du genre en Europe, ces jardins sont une merveille naturelle qui retrace la « Vie de l'homme » de la naissance à l'au-delà.

Ils ont été conçus par le Colonel et créés avec l'aide d'un maître-horticulteur japonais, Tassa Eida. On y voit des plantes, des lanternes de pierre et d'élégants pins écossais, ainsi que des cerisiers, des allées recouvertes de végétation et un ancien sapin, symbole de la connaissance. Ses couleurs resplendissent au printemps, tandis que le haras accueille de nouveaux venus dans ses écuries...

Alors n'attendez pas l'été, venez à cette saison pour assister au réveil de la nature dans les Terres ancestrales d'Irlande.

Poussez l'exploration

Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries

Offres

Hmm, cette adresse e-mail est inconnue. Veuillez la vérifier et essayer de nouveau.