Du comté de Kerry au comté de Cork en 3 jours

Telle une odyssée péninsulaire, cet itinéraire touristique vous emmène d'île en île, observer les baleines et même jouer une partie de golf en surplomb de l'Atlantique.

Depuis le Royaume du Kerry, le Wild Atlantic Way enchaîne avec Cork et son spectaculaire déferlement d'îles isolées et de péninsules. Le long de ce trajet sinueux entre Kenmare et Kinsale, guettez les délices culinaires et les nombreuses surprises côtières.

Écoutez des récits de naufrages, balancez-vous au-dessus de l'océan et explorez un passé tourmenté méconnu. Vous jouerez au golf, rencontrerez peut-être Moby Dick et terminerez le trajet par un dîner de poisson primé.

Cliquez ici pour plus d'informations sur la conduite en Irlande.

1er jour

Kenmare à Bantry : 165 km soit 3 heures 18 minutes à 50km/h

Kenmare à l'île de Dursey

Laissez le charme de Kenmare pour suivre la route qui serpente le long d'une des portions de côte les plus sauvages – la péninsule de Beara. C'est un trajet incroyable avec ses collines escarpées qui s'écroulent dans la mer, ses minuscules villages et ses moutons qui semblent s'accrocher au bord de sentiers rocailleux. Le paysage de Beara, à la fois envoûtant, spectaculaire et escarpé, offre un authentique sentiment d'évasion.

Une rangée de maisons aux couleurs vives et des pubs animés jalonnent le village d'Allihies, connu pour ses mines de cuivre. Vous pourrez retracer l'histoire de cette industrie du XIXe siècle et de son retentissement sur le village au musée des mines de cuivre d'Allihies. Après cela, suivez l'une des courtes boucles pédestres de la côte, non sans rafales vivifiantes de l'Atlantique et falaises déchiquetées.

Depuis Allihies, poussez jusqu'à la pointe de la péninsule de Beara et l'une des plus curieuses attractions sur le Wild Atlantic Way : l'île de Dursey.

L'île de Dursey à Glengarriff

Séparée du continent par le chenal de Dursey, un étroit bras de mer, l'île de Dursey est l'heureuse propriétaire de l'unique téléphérique d'Irlande (consultez ses heures de fonctionnement avant votre venue). Pour les touristes, la cabine offre un moyen de transport original du continent vers une île paradisiaque et une terre où le temps s'est arrêté.

Mais c'est la vue offerte sur les remous de l'Atlantique en furie en contrebas qui constitue la véritable attraction de ce petit voyage. Elle restera probablement parmi les images les plus mémorables de votre périple sur le Wild Atlantic Way.

L'île de Dursey

Détentrice du seul téléphérique d'Irlande, l'île de Dursey trône au bout de la péninsule de Beara. Véritable paradis pour les ornithologues, l'île est facilement explorable et offre de vastes panoramas, des paysages marins et le bruit des remous de l'Atlantique en toile de fond.

En savoir plus

Mesurant 6,5 km de long sur 1,5 km de large, Dursey peut facilement être explorée à pied, avec seulement quelques montées. Point important : l'île ne possède aucune boutique ni aucun pub ou restaurant, mais quel endroit magnifique pour un pique-nique !

Dîtes au revoir à l'unique téléphérique d'Irlande à votre retour, et dirigez votre voiture vers Glengarriff, le long de la côte sauvage au sud de la péninsule de Beara.

Glengarriff à Bantry

Sur le chemin vers Glengarriff, le Wild Atlantic Way continue de zigzaguer au fil d'un paysage qui abandonne sa nature rocheuse et escarpée pour devenir vert et boisé. Cette partie de la péninsule est réputée pour ses jardins, dont le surprenant jardin de sculptures d'Ewe en périphérie de Glengarriff constitue l'un des exemples les plus fascinants.

Cet Éden verdoyant en haut d'une colline se compose d'un joyeux méli-mélo de cascades, de ponts, de sculptures, de jeux et de sentiers. Au large de la côte de Glengarriff se trouve un autre site unique : l'île-jardin de Garinish. Des bateaux emmènent les visiteurs explorer son temple grec, sa tour de l'horloge et ses beaux jardins d'inspiration italienne, et il se peut même que vous aperceviez quelques phoques.

En continuant la route vers Bantry, une halte s'impose au Manning's Emporium du minuscule village de Ballylickey, où vous pourrez goûter aux produits locaux qui font de l'ouest de Cork une destination gastronomique.

Bantry est une ville dynamique et agréable qui possède de bons restaurants de fruits de mer (essayez le Fish Kitchen), des pubs traditionnels et un marché alimentaire animé le week-end. Sa principale attraction reste sans doute Bantry House, un manoir grandiose. Déambulez dans ses charmants jardins, admirez la superbe vue sur la baie de Bantry et détendez-vous autour d'un thé dans le cadre élégant de la bibliothèque.

2e jour

Bantry à Baltimore : 165 km soit 3 heures 18 minutes à 50km/h

Bantry à Sheep's Head

En laissant Bantry derrière vous, le paysage redevient sauvage et escarpé avec une autre péninsule qui se jette dans l'Atlantique. Méconnue et préservée, Sheep's Head est la définition même d'un joyau caché, avec ses itinéraires pédestres qui traversent des paysages parmi les plus captivants de l'île.

Vers l'extrémité de la péninsule, vous devrez abandonner la voiture pour les derniers mètres : une bonne balade jusqu'au phare de Sheep's Head. Après la marche, offrez-vous un scone ou une part de tarte aux pommes de fabrication maison au petit café du parking. Vous l'avez bien mérité et la vue y est en outre remarquable.

En longeant le versant sud de la péninsule, de nombreux petits pubs risquent de vous mettre l'eau à bouche avec leurs déjeuners gastronomiques. Arundels by the Pier dans le village de Ahakista est l'un des meilleurs, avec un superbe emplacement face au petit port.

Pour une commune plus importante, continuez jusqu'au village de Durrus (célèbre pour son fromage artisanal). Difficile de choisir entre Blairscove House & Restaurant et The Good Things Café (le week-end uniquement), mais une chose est sûre : un repas exceptionnel vous attend dans les deux.

Sheep's Head à Mizen Head

Durrus est une passerelle vers une autre des majestueuses péninsules de Cork : Mizen Head. S'étirant dans l'Atlantique en une profusion de falaises abruptes et d'écume, Mizen est le point le plus au sud de l'Irlande (Malin Head, dans le Donegal, également sur le Wild Atlantic Way, est le point le plus septentrional). On ne pourrait trouver d'endroit plus spectaculaire pour établir un centre pour visiteurs que celui du centre d'accueil des visiteurs de Mizen Head, perché en haut de falaises rocheuses avec les tumultes de l'océan en contrebas.

Mizen Head

Le point le plus au sud de l'Irlande, la combinaison de falaises abruptes, de rochers déchiquetés et d'un sémaphore à l'emplacement romanesque sont autant d'éléments qui ajoutent de la magie à Mizen. Un café est à votre disposition si vous avez besoin d'une tasse de thé pour vous réconforter après la traversée de la passerelle de Mizen Head.

En savoir plus

Péninsule de Sheep's Head

Il est peu surprenant que cette étroite portion de la côte de Cork ait été désignée Destination européenne d'excellence. Saillie de l'Atlantique Nord, la péninsule collectionne les vastes paysages marins le long de l'itinéraire pédestre de Sheep's Head Way.

En savoir plus

Reliant le sémaphore au continent, la passerelle de Mizen Head garantit une balade vivifiante au-dessus des eaux déchaînées. Ceux que l'altitude rebute seront rassurés par les hauts rebords du pont, tandis que les plus sujets au vertige pourront faire l'impasse sur la traversée. Non loin de là trône le rocher du Fastnet, une île solitaire et un phare qui protège les marins depuis des générations. Guettez les dauphins, baleines et requins pèlerins – tous sont des habitués des eaux du secteur.

Mizen Head à Baltimore

Mettez le cap au sud-est, en zigzaguant le long de la péninsule de Mizen et en passant le mini archipel entre Mizen Head et Baltimore. Avec ses panoramas parmi les plus beaux de cette portion du Wild Atlantic Way, ce chapelet d'îles requiert votre attention. Si une halte photo ne suffit pas, prenez la mer et partez visiter Cape Clear (qui organise tous les ans un festival du conte très apprécié) ou la petite île d'Heir (qui abrite un restaurant dirigé par le chef John Desmond, formé à Paris) en ferry. Les départs de Baltimore et de Cunnamore dépendent des conditions météorologiques.

Terminez cette portion en retournant sur le continent et en vous dirigeant vers le village de Baltimore, un paradis pour les amateurs de voile.

3e jour

Baltimore à Kinsale : 179 km soit 3 heures 30 minutes à 50km/h

Baltimore à Old Head de Kinsale

À Baltimore, vous vous retrouvez face à face avec l'un des emblèmes côtiers de Cork : « le Beacon ». Surplombant une vaste bande de la rade de Baltimore, cette curiosité en forme de cône fut construite par le gouvernement britannique suite à la rébellion irlandaise de 1798. Avec d'autres phares et monuments similaires, elle fait partie du système d'alerte côtier de l'Irlande.

Référence pour les amateurs de navigation, le village de Baltimore connaît un passé mouvementé, notamment en raison du Sac de Baltimore en 1631. Attaqués par des pirates nord-africains le 20 juin, 108 colons anglais et quelques Irlandais furent ainsi enlevés et vendus comme esclaves en Afrique du Nord. La plupart ne revirent jamais l'Irlande, comme vous pourrez le découvrir plus en détail au château de Dún na Séad. Terminez par une pizza en plein air à La Jolie Brise donnant sur les eaux scintillantes de la baie de Baltimore.

Depuis Baltimore, mettez le cap à l'est le long du Wild Atlantic Way jusqu'à l'un des plus splendides promontoires de Cork, pour une partie de golf que vous n'êtes pas prêt d'oublier. En plus d'être célèbre pour son parcours de golf à l'emplacement spectaculaire, le Old Head de Kinsale fut le théâtre d'un événement unique de l'histoire maritime. Il s'agit du lopin de terre le plus proche de l'épave du Lusitania, un paquebot torpillé par un sous-marin allemand en 1915.

Old Head de Kinsale

Ce promontoire est on ne peut plus spectaculaire et constitue certainement l'un des panoramas les plus exceptionnels du Wild Atlantic Way. Un parcours de golf admirablement situé vous incitera à prolonger votre séjour dans les environs.

En savoir plus

Whale Watch West Cork

Dirigé par le chaleureux connaisseur Nic Slocum, Whale Watch West Cork a vu le jour en raison de l'affluence de baleines et dauphins au large de la côte de Cork. À différentes périodes de l'année, vous pourrez observer des dauphins de Risso, des baleines de Minke, des baleines à bosse et des rorquals communs batifoler dans les eaux du littoral de Cork.

En savoir plus

Au fil des ans, le Old Head de Kinsale semble devenir un site de plus en plus impressionnant. Dans son livre, Jaywalking with the Irish, l'auteur américain David Monagan décrit Old Head comme « un trésor naturel qui s'épanouit à travers certains des panoramas les plus spectaculaires et légendaires qui peuvent être créés par la mer, la pierre et le soleil ». Nous n'aurions pas mieux dit nous-mêmes.

Old Head de Kinsale à la ville de Kinsale

Vous partez désormais pour Kinsale, la dernière étape de votre périple, mais aussi de cette portion au sud du Wild Atlantic Way. Niché sur la côte sud de Cork, Kinsale était à l'origine un port de pêche médiéval. Régulièrement désignée comme l'une des capitales gastronomiques de l'Irlande, Kinsale possède une scène culinaire en constante effervescence, avec le Fishy Fishy Café comme référence.

Charmante et accessible, Kinsale est aussi réputée pour son fort du XVIIe siècle en forme d'étoile, Charles Fort, surtout utilisé pendant la guerre williamite. Des visites guidées sont possibles et le panorama sur l'estuaire est sublime.

Informations utiles