Vue sur les Blasket, comté de Kerry

Another dreamy Dingle Peninsula view
Another dreamy Dingle Peninsula view

Allez aussi loin à l'ouest que le Wild Atlantic Way vous emmène pour entrevoir un archipel légendaire, désert et à la merci des éléments, mais infiniment fascinant

Des joyaux en pleine mer

Ces terres désertes sont les îles Blasket, situées au large de la péninsule de Dingle dans le comté de Kerry. La visite de la région ne serait vraiment complète sans essayer de mieux les connaître. Rien de tel pour cela que de commencer par une visite du centre Great Blasket sur le continent, dans le village Gaeltacht (de langue gaélique) de Dunquin (Dún Chaoin). Ce musée et centre d'interprétation offre un formidable aperçu de la vie des habitants des Blasket, évacués en 1953. La communauté vivait de la terre et de la mer, mais a aussi légué un patrimoine littéraire qui survit encore à ce jour.

Du reste, le meilleur moyen de découvrir les Blasket est de les visiter. Embarquez à bord d'un ferry depuis le petit port de Dunquin, auquel on accède par un chemin abrupt et sinueux, et vous pourrez rejoindre Great Blasket en 20 minutes (si la météo le permet). Vous pouvez aussi opter pour une excursion en bateau autour des îles pour voir de plus près la surprenante variété d'espèces qui s'épanouissent ici.

Des colonies d'oiseaux de mer nichent dans les escarpements rocheux, tandis que moutons, lapins et lièvres entretiennent les routes herbeuses. En observant du côté de la mer, vous pourrez voir des requins pèlerins, des baleines de Minke et peut-être même (avec de la chance) un épaulard de passage.

Great Blasket est la plus grande et la plus visitée des îles. Elle comptait autrefois près de 175 habitants, mais l'émigration et les conditions de vie difficiles ont eu raison de sa population. En 1953, les derniers îliens déménagèrent sur le continent. Vous pouvez encore apercevoir les vestiges d'un village abandonné, tel un poignant rappel du passé.

La vie insulaire

Chacune des îles Blasket présente de fascinantes caractéristiques ou particularités : Inishvickillane possède son propre troupeau de cerf et une colonie de macareux ; Tearaght est la fière détentrice du funiculaire le plus incliné d'Europe et du phare le plus à l'ouest de l'Irlande ; Inishnabro possède Cathedral Rocks : une spectaculaire formation rocheuse ressemblant à une église gothique ; Inishtooskert est surnommée « le géant endormi » à cause de son aspect légèrement étrange lorsqu'on l'observe depuis le continent. Enfin, il y a Beginish, Oileán na n-Óg et les nombreux autres minuscules îlots qui composent l'archipel.

Racontez-nous une histoire

Cette fascination durable pour les Blasket s'explique en partie par le talent de leurs conteurs. Pendant les longs mois d'hiver, le seanchaí (talentueux conteur), à l'instar de Peig Sayers, captivait ses voisins en racontant des histoires souvent transmises de génération en génération.

Au début du XXe siècle, toutefois, les îliens étaient conscients que leur mode de vie traditionnel touchait à sa fin. Certains, comme Sayers et Tomás O’Crohan, décidèrent de coucher sur le papier leurs mémoires afin de les préserver. Cet endroit reculé et isolé a donc donné naissance à une remarquable collection de livres écrits dans un style irlandais simple, unique aux Blasket, racontant les joies et les peines de la vie insulaire. La raison de leur écriture d'après O'Crohan : « parce qu'il n'y en aura plus comme nous autres ».

Coordonnées géographiques : latitude 54° 19' 33.49, longitude 9° 20' 44.45 (attention : si vous utilisez le GPS de votre voiture pour vous rendre directement à cet endroit, il se peut que vous vous écartiez de l'itinéraire du Wild Atlantic Way.)