Un verre au pôle Sud, en Irlande ?

Derrière deux des plus grands explorateurs polaires de l'histoire se cache un homme originaire du Kerry. Son nom a certes été éclipsé par ceux de Scott et Shackelton, mais au South Pole Inn, à Annascaul, Tom Crean est un héros.

Le South Pole Inn est typiquement le genre de pub que l'on peut croiser sur son chemin vers Dingle ou l'anneau de Kerry, par exemple.

Un bon conseil, cependant : ne passez pas votre chemin.

Une fois sa façade bleu et orange dépassée, vous tirez un trait sur l'histoire curieusement bien gardée du plus courageux des aventuriers de l'époque des explorations polaires.

Ce serait dommage.

Memories inside the South Pole Inn
Memories inside the South Pole Inn

Le colosse irlandais

Tom Crean a beau être décédé en 1938, sa présence demeure toujours palpable dans son pub, le South Pole Inn. Son visage buriné, pipe à la bouche, orne les murs en bois usés, tandis que les étagères croulent sous le poids des livres et magazines attestant de l'homme qui a fait connaître Annascaul au cercle des explorateurs.

Pas besoin de longs discours ou de biographies interminables pour vous décrire Tom Crean. Son surnom suffit : le colosse irlandais.

Il faut dire que là où est allé Crean, il n'y avait pas de place pour les faibles de corps, ou d'esprit.

Dans la marine

À 15 ans, Crean quitta son domicile d'Annascaul, sur la péninsule de Dingle, pour commencer une carrière au sein de la Royal Navy. Neuf ans plus tard, il partit pour sa première expédition en Antarctique avec un certain Robert Falcon Scott. Le reste fait désormais partie de l'histoire.

Enfin, en quelque sorte.

Vous pensez qu'un ami pourrait aimer cet article ? Cliquez sur pour l'enregistrer et le partager

Robuste et fiable

Ce qui est le plus étrange avec Tom Crean, c'est qu'il soit aussi peu connu. Cet homme a tout de même servi dans la Navy britannique alors qu'il était adolescent, a combattu pendant la Première Guerre mondiale et a survécu à trois des plus éprouvantes expéditions polaires de l'histoire, dont une pour laquelle il reçut la médaille Albert en récompense de sa bravoure.

Pourquoi donc est-il si facilement oublié, alors que nous louons les exploits d'Amundsen, de Scott et Shackelton ?

Helen O'Connell, conservatrice au musée du Kerry, situé à Tralee et qui abrite une salle dédiée à Tom Crean, a beaucoup écrit sur le sujet. Pour elle, les équipes d'expédition regroupaient deux types de membres : les cerveaux et les muscles. Crean faisait plutôt partie de cette dernière catégorie.

« Les discussions au sujet des grands explorateurs ont tendance à tourner autour des chefs et de leurs qualités de meneur. De ce fait, la contribution de marins comme Crean, qui étaient véritablement essentiels aux expéditions polaires, s'est retrouvée occultée. On prétend donc qu'ils étaient uniquement là pour fournir la force musculaire nécessaire. »

Ce sont des insinuations de ce genre qui ont conduit certains à décrire Crean comme un aventurier polaire robuste et fiable.

On a connu mieux en matière d'éloges.

D'une trempe exceptionnelle

Comme le souligne Helen, les actions de ce natif du Kerry parlent d'elles-mêmes. Lentement mais sûrement, son mérite est reconnu :

« L'importance d'hommes tels que Crean est devenue encore plus évidente sur l'expédition Terra Nova [à cette occasion, Crean fut décoré de la médaille Albert pour la bravoure dont il fit preuve en sauvant ses coéquipiers], et Scott n'a pas tari d'éloges sur son travail. »

D'explorateur à patron de pub

Catríona Hickey connaissait déjà bien l'histoire de Tom Crean avant d'emménager à Annascaul il y a cinq ans. Son mari a parfois servi des pintes au South Pole Inn, et le livre de Michael Smith Tom Crean: Unsung Hero – Antarctic Survivor tient une place de choix dans sa bibliothèque.

Malgré cela, quelle ne fut pas sa surprise de tomber un jour par hasard sur sa tombe :

« Nous habitons à quelques minutes du pub, alors j'en connaissais naturellement l'existence, mais je n'avais jamais entendu parler de sa tombe. Alors que j'explorais les petites routes près de chez nous, accompagnée de ma fille, je suis tombée sur ce cimetière. La curiosité m'a poussée à y faire un tour, et un chemin à travers les hautes herbes m'a menée directement à son caveau familial. C'était un de mes héros depuis si longtemps que j'ai été stupéfaite de trouver sa dernière demeure. Il semble avoir été un si gentil colosse. »

Tom Crean : gentil colosse ou colosse irlandais ?

Les deux, on dirait bien.

Un gathering en hommage à Tom Crean aura lieu cette année à Annascaul, dans le comté de Kerry, du 21 au 23 juin.

Idées de vacances, actualités, offres… Inscrivez-vous à notre newsletter pour garder le contact avec l'Irlande.

Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries