Week-end rugby à Dublin

Getting stuck in!
Getting stuck in!

« La danse est un sport de contact. Le rugby, lui, est un sport de collision. » Heyneke Meyer, ancien entraîneur des Springboks.

M. Meyer a tapé dans le mille. Le rugby ressemble vraiment à une bataille rangée avec un ballon. Les joueurs sont alors des gladiateurs modernes et les supporters viennent alimenter une foule hurlante.

Pour les chanceux qui se déplacent à Dublin, le temps d'un week-end, que ce soit pour un match du Tournoi des VI Nations, la H Cup ou l'Amlin Cup, nous avons préparé ces quelques idées afin de mettre à profit votre séjour. Et de pouvoir rentrer en épatant vos amis !

Top départ…

Commençons par le commencement : le Trinity College de Dublin. Ce monument emblématique de Dublin, au cœur de l'univers du cricket en Irlande, se trouve être également le berceau de l'un des plus vieux clubs de rugby au monde. 30 ans seulement après l'invention de la discipline par Webb Ellis en 1823, le club était créé ici même, au centre de la ville de Dublin.

Les grands classiques d'un week-end rugby à Dublin ? Ou les fondamentaux dirions-nous... Eh bien, la visite de la Guinness Storehouse*, ou bien la Jameson Experience* sont parmi les plus plébiscitées par les supporters. Le Quartier de Temple Bar, à quelques pas des boutiques de Grafton Street, une des rues commerçantes de la ville, vaut de s'y attarder ! Même si vous ne visitez pas les pubs, promenez-vous simplement dans les rues aux bâtiments de briques rouges, pour une immersion réussie. 

*l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Le dramaturge et le parc

Avant le match, prenez l'air dans l'un des lieux incontournables du Dublin de l'époque géorgienne : Merrion Square. Non seulement le muséum d'histoire naturelle et la galerie nationale y résident côte à côte, mais le parc est aussi l'un des plus petits et des plus beaux de la ville. Saluez Oscar Wilde de notre part, si vous le repérez au milieu de la verdure. Le génie littéraire est peut-être enterré à Paris, mais c'est dans ce même square qu'il fit ses premiers pas.

Image : Patricia Hofmeester

Mais assez parlé de culture. Place au combat, aux fondamentaux, et direction le RDS Stadium (si vous allez voir un match contre le Leinster) ou bien l'AVIVA stadium (pour les grands matches internationaux).

En route pour l'Aviva

C'est le jour du match, mais avant le coup d'envoi, vous avez un bus à prendre. Les bus touristiques « hop on/hop off » de Dublin (qui permettent de monter et de descendre à volonté) vous offriront un aperçu des hauts lieux de la ville, depuis le Guinness Storehouse et la distillerie Jameson, à l'origine des prodigieux breuvages de la ville, jusqu'aux grandes cathédrales et aux vestiges vikings. À ce propos, le Viking Splash Tour, au départ de St Stephen's Green, se met tous les jours à l'eau dans la rivière Liffey. L'attraction s'est hissée en tête de liste des plus chouettes et insolites de Dublin.

Pour un aperçu d'une ambiance d'avant-match à Dublin, baladez-vous le long de Baggot Street. En plus de disposer d'un accès facile à l'Aviva Stadium, cette portion du Dublin géorgien est fréquemment surnommée « The Baggot Mile » en référence à sa multitude d'excellents pubs. En sachant qu'ils sont déjà bien animés le reste de l'année, on vous laisse imaginer l'ambiance un jour de match (interrogez ceux qui sont déjà venus à Dublin pour le tournoi des Six Nations, ils vous diront la même chose). Toners, O'Donoghue's et, de l'autre côté du canal, Searsons et le Waterloo sont des escales incontournables avant le coup d'envoi. Tous proposent aussi de bonnes formules pour le déjeuner, de sorte que vous serez fin prêt pour affronter la clameur des gradins de l'Aviva Stadium en soirée.

Dîners de champion…

Assister à 80 minutes de rugby pur et dur a de quoi rouvrir l'appétit. Vous pouvez rester dans une ambiance décontractée et faire un saut à Beshoffs au Grand Canal, pour des fish & chips à déguster avec les doigts (n'oubliez pas d'ajouter plein de vinaigre !) ou vous arrêter à The Chop House pour commander un filet de bœuf de Dundalk avec sa crème de panais. L'établissement s'affaire constamment à ajouter de nouvelles récompenses à sa déjà très longue liste, vous êtes donc sûr de vous régaler.

Quel que soit le résultat, vous aurez envie de manger un morceau. Mettez donc le cap sur George's Street, une adresse tendance pour casser la croûte. Un steak, ça vous dit ? Optez pour Bear, un restaurant en partie possédé par le numéro 8 de Leinster, Jamie Heaslip (qui ne sera probablement pas sur place, puisqu'il sera en train de récupérer après son match contre le Stade Français).

À deux pas de là, l'établissement flambant neuf de Fade Street Social est d'ores et déjà considéré comme une valeur sûre. La carte est excentrique, mais les prix raisonnables.

N'oubliez pas que le coup de sifflet final ne signifie pas que vous devez immédiatement rebrousser chemin vers l'aéroport. Prolongez votre séjour : quelques surprises vous attendent aux portes de Dublin, le lendemain.

Vous restez un jour de plus ?

Par un dimanche tranquille, le DART (réseau ferroviaire côtier de Dublin) est votre meilleur allié. Prenez place à bord et vous trouverez, au nord comme au sud, de jolis villages côtiers, des plages et d'excellentes soupes de fruits de mer. Sans oublier quelques gentils phoques.

Pour vous dégourdir les jambes, laissez le Dart vous emmener vers Howth où la péninsule jouit d'une des meilleures boucles de randonnée de la côte est. Le château de Howth, l'abbaye de Howth et le phare de Baily comptent parmi les repères qui jalonnent cette balade incomparable. L'air frais vous mettra en appétit, alors n'hésitez pas à passer la porte d'Aqua sur la jetée, pour un bol de soupe parsemée de crevettes de Dublin et de moules fraîches.

Si le sud vous attire, descendez à Killiney et parcourez à pied Vico Road jusqu'à Dalkey, un village de restaurants-boutique et de pubs douillets, qui possède aussi un château médiéval. La région, connue comme la « Riviera d'Irlande », a séduit Bono, The Edge et Enya qui s'y sont installés. Il y a donc de quoi partir à la chasse aux stars.

Victoire, défaite ou match nul, ce sont des week-ends comme ça qui font que Dublin vaut le déplacement.