Mizen Head, comté de Cork

Mizen Head, County Cork fourni par <a href="http://www.shutterstock.com/gallery-917255p1.html" >Captblack76</a>
Mizen Head, County Cork fourni par Captblack76

Faites une pause dans votre aventure sur le Wild Atlantic Way pour découvrir Mizen Head. Là-bas, à la lisière de l'Europe, un riche passé maritime vous attend.

La nature est reine

Avant de rejoindre Mizen Head, le village de carte postale de Durrus est le dernier vestige de civilisation avant que la nature à l'état brut ne reprenne ses droits. Ici, au point le plus au sud-ouest de l'Irlande, d'impressionnants panoramas océaniques vous attendent à chaque détour.

Mizen Head s'étend de façon spectaculaire dans les remous de l'Atlantique, au milieu des falaises et des vagues qui viennent s'y briser. Preuve de la détermination de l'homme, le sémaphore de Mizen Head résiste aux forces de la nature depuis plus d'un siècle.

Cette station de signalisation fut construite pour avertir les navires en mer du danger des rochers qui gisent près du rivage. Aujourd'hui, un musée maritime récompensé a été édifié près du sémaphore pour rendre hommage à ces glorieuses actions de sauvetage.

À la manière d'une lumière dans l'obscurité, le centre d'accueil des visiteurs de Mizen Head est installé en hauteur sur une falaise. À l'intérieur se trouvent toutes sortes d'objets et d'équipements maritimes, tels qu'une station météo automatique, un modèle réduit du spectaculaire phare du rocher du Fastnet et un simulateur d'aide à la navigation, ainsi qu'un remarquable montage photo de la faune présente à Mizen Head.

Ne regardez pas en bas ! Ou plutôt si, allez-y...

Depuis le centre, continuez le chemin vers la véritable station de signalisation. Pour y arriver, vous devez descendre les fameuses 99 marches et suivre un sentier côtier parmi les plus spectaculaires d'Irlande. Amateurs de sensations fortes, vous serez servis ! Et n'oublions pas le pont suspendu voûté qui relie le sémaphore au continent. Traversez ce pont à la merci des éléments, sans oublier de regarder en bas. Vous pourriez apercevoir des phoques, des dauphins et des baleines à bosse barboter en contrebas. Dans le ciel au-dessus de votre tête volent des fous de Bassan, des mouettes tridactyles et des craves. Le chemin des oiseaux migrateurs passe à moins de 2 km au large. Les profondeurs des grottes marines abritent quant à eux les restes de L'Impatiente, une frégate française de la flotte du chef révolutionnaire irlandais Wolfe Tone du XVIIIe siècle.

Patrimoine maritime

À la station de signalisation, explorez l'habitation du gardien, la salle des machines, la salle radio Marconi, la collection de cartes du Mizen et une exposition sur la faune sous-marine. N'oubliez pas de jeter un œil vers l'ouest, où vous serez également salué par l'éclairage du phare Fastnet. La « larme de l’Irlande » comme on l'appelle, est l'emblème émouvant de la dernière vision qu'avaient les émigrants de leur terre natale alors qu'ils partaient en mer rejoindre des rivages étrangers.

Reprendre la route

Traversez le pont pour retourner au centre d'accueil des visiteurs, manger un morceau au Mizen café. Enrichi de ce nouvel éclairage sur le passé maritime irlandais, vous voilà prêt à reprendre votre aventure sur le Wild Atlantic Way.

Coordonnées géographiques : latitude 51.4503, longitude -9.8194 (attention : si vous utilisez le GPS de votre voiture pour vous rendre directement à cet endroit, il se peut que vous vous écartiez de l'itinéraire du Wild Atlantic Way.)