L'histoire du Titanic à Belfast

Il y a environ une centaine d'années en Amérique, Canal Street et Brooklyn venaient d'être raccordés grâce au Manhattan Bridge et Henry Ford célébrait la vente de ses 10 000 voitures

En Irlande, on pouvait entendre l'écho des coups de marteau en provenance du chantier naval du RMS Titanic.

C'est le chantier de l'immense Harland and Wolff à Belfast, où la main d'œuvre locale, constituée de 15 000 hommes, construit le Titanic et un autre navire identique, le RMS Olympic.

Ces paquebots représentaient un défi de taille pour cette ville industrielle. « C'était un peu le Cap Canaveral de l'époque » explique Úna Reilly, co-fondatrice de la Belfast Titanic Society.

Plus de 100 ans plus tard, le Titanic Belfast constitue la parfaite conclusion à cette histoire légendaire, qui appartient à la mémoire collective locale et mondiale. Ce monument symbolise l'héritage de Belfast en termes de construction navale et représente avec fierté l'expertise technologique et architecturale de la ville.

Lorsque James Cameron, le réalisateur du film Titanic, a visité le musée, il a été émerveillé. « C'est vraiment phénoménal » a-t-il déclaré. « Ce bâtiment est aussi magnifique qu'impressionnant et il abrite la plus grande exposition sur le Titanic au monde. »

Une architecture que l'on n'oublie pas

Lorsque les visiteurs aperçoivent le bâtiment pour la première fois, ils sont souvent surpris à la vue des grandes plaques d'aluminium qui reflètent le soleil et qui rappellent les vagues et la glace. Selon les architectes du Titanic Belfast, le résultat final est constitué d'éléments caractéristiques qui rappellent l'histoire du navire : cristal, iceberg, étoile et coque.

Comme un blogueur l'explique : « C'est comme si Frank Gehry [architecte primé connu pour avoir conçu le Guggenheim Museum de Bilbao] rencontrait la White Star Line et Star Wars. »

Les façades mesurent 27 mètres, la même hauteur que le Titanic de la quille au pont. Le bâtiment peut accueillir jusqu'à 3 547 visiteurs, tout comme le navire. Et depuis avril 2012 et son ouverture, plus d'un million de visiteurs venant de 145 pays ont poussé ses portes !

Dans les galeries

L'exposition se divise en neuf galeries distinctes, elles racontent l'histoire du début à la fin, en commençant par le passé industriel de Belfast et en terminant sur l'endroit où le Titanic gît aujourd'hui. Elles exploitent également les images de synthèse, les effets audio et spéciaux ainsi qu'un cinéma 3D qui permet de visiter le navire d'étage en étage, de la salle des machines au poste du capitaine.

Le naufrage ainsi que les témoignages des survivants ne manqueront pas de vous émouvoir. La suite de l'exposition portera sur l'impact du Titanic sur l'histoire, à travers les films et les mythes. Vous terminerez par le cinéma et le centre d'observation, avec des images de l'épave.

Pour résumer, le Titanic Belfast est immense, tant en termes d'investissements que d'ambitions. Clíodhna Craig, directrice générale de la fondation Titanic, en témoigne : « Cela va encourager les gens à voir plus grand, tout comme les personnes qui ont conçu ce navire il y a 100 ans »

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête