Où sont les baleines

A humpback tail fluking fourni par <a href="http://www.whalewatchwestcork.com/" >Whale Watch West Cork</a>
A humpback tail fluking fourni par Whale Watch West Cork

Nous sommes en 1973. Dans un entretien avec le réalisateur John Huston, un présentateur de la télévision irlandaise commet un impair

Le présentateur : « Je crois savoir que c'est la toute première fois que vous tourniez une partie de vos films en Irlande… »

Huston : « Oh non, Seamus. Avez-vous oublié ? Moby Dick a en grande partie été tourné dans le comté de Cork, à Youghal. »

Il était délicat de remettre en cause l'affection et l'attachement de Huston pour l'Irlande. Son père, d'origine écossaise et irlandaise, s'était lui-même installé dans le comté de Galway en 1952, avant de recevoir la citoyenneté irlandaise 12 ans plus tard.

Le réalisateur était donc tout aussi fier de tourner à Youghal, que la ville l'était de l'accueillir.

Un cadre pittoresque

Youghal est une ville de carte postale, avec ses bateaux de pêche rouge et blanc, ses esplanades venteuses et ses rangées de maisons victoriennes.

Imaginez ce qu'a pu ressentir Gregory Peck lorsqu'il débarqua en 1954 pour incarner le personnage principal dans l'adaptation cinématographique de Moby Dick par Huston.

En lieu et place de Sunset Boulevard, du panneau Hollywood et du Château Marmont, il trouva la rue principale, la porte de l'horloge et… un pub.

Baleines en tout genre

Le pub Moby Dick's de Youghal n'était pas nommé ainsi quand Peck et Huston ont débarqué. Ils ont cependant été conquis par ce qu'ils ont vu. Tous deux logèrent là-bas pendant la durée du tournage.

Les murs du pub rendent hommage à la période où le classique de Melville s'est installé en ville. On y voit Peck arborer un sourire espiègle sous les mèches hirsutes du capitaine Achab, et des clichés en noir et blanc montrer comment l'équipe de tournage hollywoodienne s'est intégrée à cette petite ville du comté de Cork. L'air qui entre par la fenêtre ouverte fleure bon l'iode marin.

Mais il faut savoir que Youghal ne donne pas seulement dans les baleines imaginaires. Il y en a aussi des vraies.

Une chose est sûre, Nic Slocum de Whale Watch West Cork, à Baltimore s'y connaît en matière de baleines. Il est également bien informé sur les phoques, les dauphins, et même Moby Dick. (« Oui, j'ai lu Moby Dick, mais, je ne vois aucune ressemblance avec le bon capitaine, alors ne me comparez pas à lui. »)

Dans tous les cas, les baleines n'ont pas de secrets pour lui.

Les bases

Tout d'abord, pourquoi les baleines trouvent-elles le littoral de Cork à leur goût ?

« Il y a deux choses qui intéressent les baleines : s'accoupler et se nourrir. Comme nous ne sommes pas témoins de comportements sexuels manifestes, il y a de fortes chances qu'elles viennent dans les eaux côtières irlandaises pour se nourrir. La côte sud de l'Irlande est également très proche du tombant du plateau continental, là où les fonds plongent vers les abysses. »

Nous avons donc une idée de la raison pour laquelle elles viennent ici. Mais comment Nic fait-il pour savoir qu'elles sont là ?

« Nous nous appuyons sur un réseau d'observateurs qui les guettent, le long du littoral », explique Nic, « ainsi nous sommes vite avertis si des spécimens ont été aperçus au large. Baltimore est aussi un port de pêche, alors les observations des pêcheurs et des bateaux douaniers et de protection de la marine irlandaise sont rapidement signalées. »

Mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

Va-t-elle se montrer ?

« C'est 10 fois plus passionnant que ça en a l'air. Impatience et tension sont palpables sur le bateau lorsque l'on espère voir une baleine faire surface. Toute l'attente tient dans le fait de savoir que l'un des plus grands animaux de la terre est en train de nager dans l'océan, sous notre bateau. »

« Les appareils photo sont prêts à capturer l'instant où le cétacé, pouvant peser jusqu'à 60 tonnes, va faire surface, expirer puis replonger. Va-t-il se montrer une nouvelle fois ? Peut-être. Ou pas. Il est facile de se laisser emporter par cette idée. »

Pourquoi se contenter d'imaginer ?

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête