Leitrim

Destination - Leitrim
Destination - Leitrim

Des voies navigables sauvages, des montées d'adrénaline inattendues et un paysage qui ne cesse d'enchanter les écrivains et artistes ? Ce n'est pas pour rien qu'on qualifie le comté de Leitrim de « charmant », vous savez

S'il est une expression dont on use et abuse dans le domaine du tourisme, c'est bien « joyau caché ». Pourtant, la description sied à merveille à Leitrim. Comté le moins peuplé d'Irlande (pour l'anecdote, ses premiers feux de circulation ont été installés en 2003), il voit passer sur ses terres la source mythique du fleuve Shannon. Son paysage rural offre une évasion idéale aux plaisanciers qui cherchent à échapper au quotidien.

De magnifiques voies navigables

Si vous aimez l'eau, vous allez adorer Leitrim. Le comté regorge de lacs et rivières truffés de brèmes, tanches, rotengles, gardons, saumons et brochets. L'occasion est donnée aux plaisanciers de faire une halte dans des villages de carte postale comme Drumsna ou Dromod, ou de tracer leur chemin vers l'Irlande du Nord via l'axe navigable Shannon-Erne. Ses 16 écluses électroniques vous éviteront trop d'efforts.

Si vous recherchez vraiment l'évasion, pourquoi ne pas couper votre téléphone et mettre le cap sur Lough Allen pour un peu de voile, de planche à voile ou de thérapie en immersion dans la nature ? Imaginez-vous en train de pagayer vers une île déserte pour mettre en pratique les bases de la survie : allumage de feu et cuisine de brousse. Dormir à la belle étoile. Imaginez-vous savourer un bol de soupe d'orties, arrosé d'un thé de pissenlit. La routine du quotidien ? De quoi parlez-vous ?

Le Leitrim littéraire

« J'ai vécu jusqu'à 40 ans sans avoir jamais entendu parler de Leitrim », a écrit l'auteur DBC Pierre, lauréat du prix Booker. « Mais après ma seconde visite dans le comté, je ne suis pas reparti. Je dis seconde parce que la première visite m'a fait comprendre que je devais faire un saut chez moi pour prendre mes affaires. »

Mais la liaison littéraire la plus célèbre de Leitrim est sans conteste celle vécue avec le poète et dramaturge William Butler Yeats. Son poème de 1886, L'enfant volé, évoque tout en féerie « l'eau vagabonde » jaillissant des collines au-dessus de Glencar. Aujourd'hui encore, vous trouverez cette même cascade à Glencar – une visite particulièrement romantique après une averse.

Mais les écrivains ne sont pas les seuls attirés par les eaux et la nature sauvage. Ces dernières années, Leitrim a vu un flot continu d'artistes et artisans venir s'installer dans sa paisible campagne, et exporter leurs créations (bijoux, céramiques, sacs et textiles) à travers le monde.

Venez à Carrick

Ce sont en réalité plus de 250 artistes et artisans qui travaillent aujourd'hui à Leitrim. Vous pourrez découvrir leurs créations à la Leitrim Design House : l'ancien palais de justice de Carrick-on-Shannon à la façade grise, transformé pour accueillir une multitude d'animations artistiques, des cours de tai-chi aux expositions de théières design.

Carrick est le cœur du comté Leitrim, la capitale de plaisance du Shannon, et un lieu idéal pour une balade à pied depuis le port de plaisance. Commandez un ragoût au bœuf et à la Guinness dans un pub gastronomique, ou allez visiter la chapelle Costello, un petit mémorial pour un grand amour. Érigée par Edward Costello, un marchand local, après la mort prématurée de sa femme en 1877, elle abrite encore aujourd'hui les cercueils du couple sous une dalle de verre.

Un symbole d'amour, dans le « charmant Leitrim » ? Edward n'était pas le premier à tomber amoureux dans le comté de Leitrim. Et il ne sera pas le dernier...

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête