Dans les pas d'un saint

Croagh Patrick, County Mayo
Croagh Patrick, County Mayo

Des vaches ruminent sous les chaleureux rayons du soleil. Elles sont dans le sillage d'un saint, sans même le savoir

De l'autre côté de la route se dresse l'église de Saul et sa tour ronde couleur d'ambre. C'est un endroit modeste – sans fioriture ni splendeur, sans autel doré ni plafond somptueux. Sa simplicité est à l'image de la vie de St Patrick. Pour en avoir la preuve, remontez 1700 ans en arrière en ces mêmes lieux où il fonda sa première église... dans une grange !  

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, car bien avant qu'il ne devienne un saint et un sauveur, Patrick était esclave.

Le Seigneur est mon berger

À l'instar des vaches, les moutons des versants du mont Slemish ignorent que le saint patron de l'Irlande a ici trouvé sa force morale. Enlevé à son domicile sur la côte de Grande-Bretagne, Patrick se retrouva esclave sur le mont Slemish pendant son adolescence.

Imaginez-le : arraché à sa famille et à son foyer pendant son adolescence, déposé sur un affleurement rocheux sans âme qui vive alentour, soumis à la pluie, au grésil et à la neige. Patrick a tout tenté, puis s'est tourné vers la prière.

Le saint patron de l'Irlande a finalement réussi à s'échapper en laissant derrière lui un sentiment de sérénité sur la montagne, comme sur l'immensité des pâtures du comté de Down.

Au-delà de nos rêves

Son évasion réussie, Patrick put rentrer chez lui, mais des rêves le tourmentaient. La terre païenne de l'Irlande implorant son retour, il revint pour évangéliser la population.

Cette fois, il évoluait à son propre rythme. Dans le comté de Down à Strangford Lough, Patrick découvrit une nouvelle vision de l'Irlande. Il navigua dans un paysage formé d'îles éparpillées, de coins rocheux et de champs verdoyants.

Mais il n'était pas là pour le décor. Il avait une mission à remplir. 

Des rois, des cathédrales et une crosse

Sa mission l'emmena jusqu'au site actuel de la cathédrale St-Patrick de Dublin (qui tient son nom du fait qu'il y ait baptisé des convertis), ainsi qu'au Rocher de Cashel de Tipperary (où Patrick aurait baptisé le roi du Munster en lui plantant par mégarde la pointe de sa crosse dans le pied).

Sa mission l'emmena également à Lough Derg dans le Donegal pour fonder un monastère, et à la colline de Slane dans le comté de Meath, où il alluma son feu pascal.

C'est toutefois sur le Coragh Patrick, qu'il eut une révélation. Sur ces versants rocailleux offrant une vue sur la baie de Clew, Patrick passa 40 jours et 40 nuits.

Et St Patrick n'est pas le seul à avoir trouvé du réconfort sur cette crête. Chaque année, des milliers de visiteurs gravissent le mont pour partager un peu de la clarté recherchée par le saint lui-même.

Certains font l'ascension pieds nus. Certains trouvent des réponses. Tous trouvent la paix. 

Devant la pierre lisse indiquant l'emplacement de la tombe du saint à la cathédrale de Down, on se rend compte de l'héritage qu'il a laissé. Sa vie fut épique, et l'Irlande perpétue encore aujourd'hui sa mémoire, à travers les légendes, un riche patrimoine et l'un des meilleurs festivals au monde.