Les joueuses de camogie montrent une remarquable maîtrise de la balle

En juillet, les meilleures joueuses de foot féminin d'Europe dévoilent leurs talents en Suède, à l'occasion du Championnat UEFA (l'Euro féminin 2013), mais autre part en Europe, une équipe féminine entrera en compétition dans un tout autre sport.

La récente apparition de la Ligue nationale de foot féminin aux États-Unis et de la Westfield W-League en Australie témoigne de la croissance mondiale du football féminin, comme le montre aussi l'engouement suscité par le Championnat d'Europe 2013 à venir.

Alors que la discipline continue de croître, il a peut-être quelques leçons à tirer d'un des meilleurs sports d'adresse d'Irlande.

Le camogie est l'un des sports féminins les plus populaires d'Irlande. Il s'agit d'une discipline trépidante qui se joue à l'aide d'une petite balle et d'une crosse en frêne (le courage n'est pas superflu non plus).

Le plus rapide

Officiellement créé il y a 110 ans, le camogie est l'un des jeux de balle les plus rapides au monde. Frappé par le camán – cette crosse en frêne utilisée pour contrôler la balle, faire des passes et tirer – le sliotar (petite balle dure) peut atteindre une vitesse de plus de 130 km/h.

Avec le football gaélique et le hurling, le camogie fait partie de la plus grande organisation sportive d'Irlande : la GAA (association athlétique gaélique). Les jeux gaéliques, le secret le mieux gardé de l'île, sont à l'Irlande ce que le baseball est à l'Amérique ou le rugby à la Nouvelle-Zélande, l'Australie et l'Afrique du Sud. Plus que de simples sports, ils sont ancrés dans la mentalité nationale.

Match

Le camogie partage les mêmes installations que le hurling et le football gaélique, ainsi que la plupart des règles, à quelques importantes distinctions près.

Deux équipes de 15 s'affrontent lors de matchs de soixante minutes, avec pour objectif d'inscrire des buts ou des points dans les cages en forme de H. On peut dire que les gardiens de but au camogie sont une espèce à part : tout le monde ne serait pas ravi à l'idée de se tenir dans la trajectoire du projectile de la taille d'une balle de baseball !

Étonnamment, les joueuses portent peu de protections. Elles mettent des casques, récemment devenus obligatoires, et des protège-tibias, mais c'est à peu près tout.

Un sport réservé aux femmes

Que la discipline soit exclusivement féminine est également une chose inhabituelle, mais cela a offert à la discipline l'espace nécessaire pour sortir de l'ombre du hurling.

Le camogie, qui compte une longue tradition d'administratrices et de présidentes, a bénéficié d'une publicité unique, renforcée ces dernières années par des slogans espiègles destinés à lui offrir une image plus attractive.

Jeu d'adresse

En dehors de l'aspect physique de la discipline, le camogie est en fait un sport très subtil et polyvalent. Les joueuses doivent avoir de la coordination pour cueillir la balle à la volée, de l'équilibre pour porter le sliotar sur leur camán (crosse) tout en piquant un sprint, et de l'habileté et de la force pour faire des passes ou tirer sur des distances allant jusqu'à 70 mètres.

Les meilleures joueuses peuvent montrer en une seule et même action diverses compétences que l'on retrouve au baseball, au basket et au football.

Ces hauts niveaux de performance signifient qu'il faut presque être né avec un camán en main pour faire partie des meilleurs. Dans les « comtés du hurling » tels que Kilkenny, Cork ou Antrim, il n'est pas rare de croiser les enfants avec leur crosse en frêne, sur le chemin du terrain local pour aller s'entraîner.

Vous pensez qu'un ami pourrait aimer cet article ? Cliquez sur pour l'enregistrer et le partager

Le championnat

En juillet, la plupart des matchs de groupe du Championnat national de camogie se dérouleront à travers le pays.

Comme pour tous les jeux gaéliques, les joueuses sont amateurs (avec l'implication de professionnels, tout de même). La récompense ultime : pouvoir représenter son pays à Croke Park, le stade national GAA. L'organisation de jeu par comté est au cœur de ces sports et explique la passion exprimée par les Irlandais pendant les matchs.

On soutient son comté natal, presque sans exception. Comme il n'existe pas de système de transferts, les liens sont forts entre les joueuses et leurs supporters.

S'adonner au sport

La nouvelle initiative pour découvrir la GAA permet désormais aux visiteurs en Irlande de se familiariser avec le hurling, le football gaélique et le camogie à travers des journées de formation en compagnie d'entraîneurs qualifiés qui vous enseigneront les techniques de base et vous révèleront tous les secrets des jeux gaéliques.

Le musée GAA de Croke Park est une autre ressource de choix pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les jeux gaéliques. Des visites du stade sont organisées tous les jours (avec la spectaculaire vue depuis le toit), et les visiteurs du monde entier peuvent tester leurs compétences dans la zone interactive du musée.

Comme les meilleures joueuses vous le diront, une fois que vous maîtrisez le camogie, le monde vous appartient ! Elles pourraient même donner du fil à retordre aux filles de l'Euro 2013, de la W-League et de la ligue de foot féminin américaine...

Idées de vacances, actualités, offres… Inscrivez-vous à notre newsletter pour garder le contact avec l'Irlande.

Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries