À la recherche des cendres d'Angela

The River Shannon, County Limerick
The River Shannon, County Limerick

Les cendres d'Angela, mémoires d'enfance de l'auteur Frank McCourt, ne montrent pas la ville de Limerick sous un jour des plus favorables. Les fans du livre y trouveront cependant un accueil bien plus chaleureux lors de leur visite

Au moment d'écrire Les cendres d'Angela, les mémoires de son enfance passée à Limerick dans les années 1930 et 1940, Frank McCourt était loin de s'imaginer ce qui allait suivre.

Non seulement son récit brutal sur la pauvreté donna naissance à un nouveau genre littéraire connu comme la "littérature de la misère", mais il divisa le lectorat en deux catégories : les fans du livre et ceux qui l'ont considéré comme une insulte à la ville et à ses habitants.

Quoi qu'il en soit, son récit récompensé du prix Pulitzer a permis de faire connaître la ville de Limerick.

Une ville transformée

Les fans du livre et du film trouveront encore beaucoup à voir dans la ville, même si l'époque des quartiers pauvres est fort heureusement révolue depuis bien longtemps. Et ce n'est pas l'unique changement, comme le précise Andrew Bennett, dont la voix rocailleuse sert de voix off au film interprété par Robert Carlyle et Emily Watson.

« J'ai grandi en périphérie, dans un quartier aujourd'hui beaucoup plus convivial et agréable », indique-t-il. « La ville de Limerick a toujours été réputée au niveau sportif, ce qui lui a valu une image stricte et masculine. Mais lorsque l'université a ouvert, les gens ont soudain afflué de toutes parts, y compris de nombreuses filles. »

De l'école au musée

Mais les filles étaient étrangères au jeune McCourt, éduqué à la Leamy's School, une école pour garçons sur Hartstonge Street, désormais transformée en musée Frank McCourt.

Le jeune Frank mentionne une autre école dans l'ouvrage, Crescent, un établissement huppé où Richard Harris et Terry Wogan furent élèves. Andrew Bennett y a lui aussi été scolarisé, mais seulement après que l'école soit devenue mixte et transférée à la périphérie de la ville.

« J'ai adoré mes années là-bas », se confie Andrew. « Mais je me souviens que les gens me disaient que l'ambiance était très différente de celle de l'ancien établissement. »

Un circuit pour se rappeler

La ville est fière de son illustre rejeton. Il est d'ailleurs possible de suivre le circuit officiel des Cendres d'Angela, qui vous mène à travers les rues et lieux présents dans le livre.

Le départ s’effectue depuis l’Office du Tourisme et cette découverte est très prisée des visiteurs. « Excellent ! Il maîtrise son sujet », dit un touriste de Grande-Bretagne à propos du guide. « Une délicieuse expérience », commente un autre visiteur originaire de New York.

La ville d'enfance de McCourt réserve aussi bien d'autres sites d'intérêt. Le célèbre musée Hunt, dans le superbe cadre de Custom House, est incontournable. La ville elle-même a été brillamment réaménagée. « Pendant un temps, Limerick a laissé les abords du fleuve Shannon à l'abandon. Il n'était plus possible de s'en approcher. Aujourd'hui, les sentiers et les cafés qui ont été construits lui redonnent la place qui est la sienne, au cœur de la ville. »

« C'est un endroit fabuleux pour une sortie », poursuit Andrew. « J'ai des amis qui sont en tournée à travers le pays dans des spectacles, mais quand ils se produisent au Belltable Arts Centre ou à l'université, ils passent toujours des soirées mémorables. »

Que penserait aujourd'hui Frank McCourt de sa ville d'enfance ?

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête