Les Îles d'Aran, joyaux de l'Irlande authentique

Ces trois îles, à l'histoire millénaire, et refuges de la langue irlandaise, sont le symbole de l'Ouest sauvage de l'Irlande et du Wild Atlantic Way.

Inishmore

Nichées dans la baie de Galway, les îles d'Aran – Inis Mor, Inis Meáin et Inis Oírr – sont les dernières terres à l'ouest avant d'atteindre l'Amérique. Ces îles, qui conservent encore certains aspects de la vie traditionnelle, fascinent des milliers de visiteurs chaque année lors de leur découverte du Wild Atlantic Way.

Elles sont instantanément reconnaissables à leur paysage entrecroisé de murets en pierre, une caractéristique traditionnelle que l'on retrouve dans l'ouest de l'Irlande. Ceci dit, chaque île possède bien sa propre personnalité et son propre charme.

Inis Mór

Inis Mór est la plus grande (« mór » signifiant « grand » en gaélique) avec une population d'environ 800 habitants. Compte tenu de sa superficie de 12 km de long sur 3 km de large, les sites historiques n'y manquent pas, à l'instar de Dún Aonghasa (Dun Aengus), Na Seacht dTeampaíll (les sept églises) et la tour ronde.

Inis Meáin

Inis Meáin (qui se traduit par « celle du milieu ») se targue de rester assez traditionnelle même en ces temps modernes. C'est ici que les célèbres pulls d'Aran sont encore confectionnés, y compris avec des motifs de tricots contemporains à Inis Meain Knitwear Company. Selon le folklore local, un pêcheur et sa famille auraient ajouté un motif unique au tricot afin que, s'il venait à se noyer, on puisse identifier son corps, même des semaines après, grâce au point utilisé. C'est ainsi que serait né le pull d'Aran. L'écrivain J.M. Synge a dit de l'île : « C'est le dernier avant-poste de l'ancienne Europe et j'ai le privilège de le voir avant qu'il ne disparaisse à jamais. »

Inis Oírr

Inis Oírr est la plus petite et la plus à l'est des trois îles. Elle mesure moins de 3 km carrés et peut donc être entièrement explorée à pied. Le sentier de randonnée complet dure d'ailleurs quatre heures. Inis Oírr possède aussi un paysage similaire à celui du Parc National du Burren dans le comté de Clare et sa flore est donc protégée. Sa population actuelle tourne autour des 250 habitants.

Source d'inspiration d'innombrables écrivains, poètes et artistes au fil des siècles, les îles d'Aran attirent les visiteurs en quête de retraite et de retour à l'authenticité de l'Irlande rurale et traditionnelle. Toutes les trois sont des communautés qui parlent le gaélique, mais leurs résidents bilingues ont l'anglais pour deuxième langue.

Il est on ne peut plus simple d'accéder à ces îles grâce au ferry qui part tous les jours de Rossaveal (Ros a Mhíl), en périphérie de la ville de Galway. Aer Arann propose également des vols pour s'y rendre. Rappelez-vous, vous vous trouvez en bordure de l'Irlande, sur l'océan Atlantique, alors habillez-vous en conséquence – le temps peut y être très venteux. Il n'est pas rare non plus qu'il fasse si chaud que vous puissiez plonger dans les vagues avant que la pluie ne commence à tomber et qu'il faille enfiler anorak et bottes en caoutchouc…

Reprenez place à bord du ferry ou du petit avion pour continuer votre périple le long du Wild Atlantic Way.

Voici également une suggestion d'excursion à la journée, au départ de Galway vers les îles d'Aran. Alors, vous sentez-vous prêts à une authentique expérience irlandaise ?

Vous pensez qu'un ami pourrait aimer cet article ? Cliquez sur pour l'enregistrer et le partager

Enregistrer cette page dans un album :

Ajouter

Enregistrer cette page dans votre album :

Ajouter Ajouter

Vous avez déjà des albums créés. Cliquez ci-dessous pour voir toutes les pages enregistrées.

Voir les albums

Créer un nouvel album :


Annuler Créer

Cette page est enregistrée dans votre album

Afficher

Hmm, cette adresse e-mail est inconnue. Veuillez la vérifier et essayer de nouveau.
Aucun résultat pour vos critères de recherche

Besoin d'un avion ou d'un ferry ?

Par la mer ou par les airs, trouvez ici le meilleur trajet

Trouver des vols
Trouver des ferries