Mettez le cap sur le Connemara pour découvrir l'Irlande authentique

Rugged, remote and romantic
Rugged, remote and romantic

La fumée de tourbe, les herbes ondulantes, les anciens murs en pierre… Il ne peut s'agir que du cœur traditionnel de l'Irlande : le Connemara

C'est un voyage spectaculaire que de traverser les vallées désolées de Doo Lough et de Delphi, en direction du village de Leenane dans le comté de Galway. C'est l'Irlande sans fioritures.

Les paysages escarpés et l'isolement de la région ont permis au Connemara de conserver ses traditions.

« C'est magique », commente Janice Bitis, touriste américaine, sur la page Facebook de Tourisme Irlandais. Et elle n'a pas tort.

Les vieux murs en pierre, les poneys indigènes et les pubs traditionnels font du Connemara la quintessence de l'Irlande.

« La langue gaélique, le chant, les danses et la littérature se trouvent tous en abondance », explique Paula Lydon du centre de l'histoire et du patrimoine Connemara. Mais commençons par la gastronomie...

Traditions enracinées

Bordée par l'océan Atlantique à l'ouest, au nord et au sud, il n'est pas étonnant que la région du Connemara ait une forte tradition maritime. Dans les pubs, les bols de soupe de fruits de mer aux moules charnues sont plébiscités tous les soirs, tout comme le crabe local, entré dans la légende. Pour poursuivre votre voyage culinaire, visitez une fumerie de saumon locale.

L'art ancestral du fumage des saumons sauvages de l'Atlantique, maquereaux et thons qui débarquent chaque jour à Bunowen Pier à Ballyconneely, vaut le détour pour le plaisir des yeux et, bien sûr, des papilles.

Les terres réservent elles aussi un délice culinaire : l'agneau des monts du Connemara. Celui-ci est succulent, doux et assez singulier pour être reconnu unique en Europe et disposer de la certification IGP (Indication Géographique Protégée).

Commandez un rôti, un gigot, une côtelette ou un carré d'agneau et vos papilles se délecteront de notes d'herbes sauvages et de fleurs des collines du Connemara.

Au Connemara, la nourriture de l'âme est également importante. Elle est transmise par les sons de musique traditionnelle et la langue locale.

Une musique différente

Au pub An Tobar, à Spiddal, la musique traditionnelle résonne presque tous les soirs en été. Il fait partie des nombreux pubs du Connemara à proposer des sessions de musique traditionnelle. Les décennies de soirées entraînantes où les locaux, comme les touristes, tapent du pied en rythme ont fini par polir tous les planchers ! Le Mannion's, le Power's, le Tigh Hughes… Vous avez l'embarras du choix pour une session de musique qui peut réserver bien des surprises. Un jour, au Hughes Bar de Spiddal, le bassiste de U2, Adam Clayton, s'est ainsi levé de son tabouret pour un morceau improvisé.

Nous vous conseillons cependant d'être attentif : certaines de ces chansons relatent des histoires et des fables irlandaises qui se transmettent depuis des siècles, de génération en génération.

Une langue traditionnelle

La magie du Connemara tient en grande partie à ses traditions linguistiques profondément ancrées. Dans cette région Gaeltacht (de langue gaélique), l'une des plus grandes de l'île, les habitants parlent le gaélique au quotidien. Mais pourquoi seraient-ils les seuls à s'amuser, après tout ?

Véritable retraite culturelle, Cnoc Suain est un village restauré, datant du XVIIe siècle. Là-bas, vous pouvez apprendre la langue, la recette du célèbre pain irlandais « soda bread » ou même les danses irlandaises.

Si vous cherchez l'Irlande « authentique », vous savez désormais où la trouver…