La ville fortifiée de Derry

Cannon along the city walls of Derry-Londonderry
Cannon along the city walls of Derry-Londonderry

Martin Crossan, guide touristique, sourit pour la photo. Les habitants et visiteurs de la ville fortifiée de Derry-Londonderry le connaissent bien. Il est accompagné aujourd’hui du célèbre acteur Will Ferrel

Cette atmosphère, Will Ferrell l’a ressentie ; tout comme la chanteuse britannique Susan Boyle, le gouverneur de la Banque d’Angleterre et le comédien irlandais Tommy Tiernan.

Derry-Londonderry accueille le visiteur dans une atmosphère chargée d’histoire. Martin nous livre volontiers les clés de son secret.

« Les remparts de Derry-Londonderry font partie des fortifications les plus spectaculaires d’Irlande. Ils entourent la ville sur près de deux kilomètres et, chose extraordinaire, sont restés parfaitement intacts depuis leur construction.

« On ne construit plus ce genre de bâtiments aujourd’hui ! »

Édifiés il y a plusieurs siècles, les remparts fêteront leur 400e anniversaire en 2013. Si les murs pouvaient parler...

Le souffle de l’histoire

« Lorsqu’on se promène le long des remparts, on ressent le souffle de l’histoire » explique Martin. « Il suffit de laisser vagabonder son esprit pour s’imaginer la vie des gens à cette époque. Les armées ennemies assiégeaient brutalement la ville et ses habitants étaient prêts à tout pour protéger leurs maisons. »

À en juger par l’exceptionnel état des murs, ils les ont effectivement bien protégés. Loin d’être sans défense, les habitants utilisaient de petits canons installés tout au long des remparts. Plutôt pittoresques aujourd’hui, ils étaient sans doute redoutables il y a 400 ans.

Les portes de la ville

Profitez de votre promenade sur les remparts pour admirer ces canons et découvrir les portes de la ville. Comme l’explique Martin, les noms de ces portes sont très prosaïques.

« La ville compte quatre grandes portes. La porte Shipquay, ainsi nommée parce qu’elle permettait d’accéder aux quais. La porte Butchers, du nom d’un grand marchand, et la porte Bishops, ou porte de l’évêque.

« La porte Ferryquay, point central de la visite, s’appelle ainsi car il fallait traverser la rivière en bateau à cet endroit. »

Avec ses puissants canons, ses récits de guerres et de famines, ses portes clandestines et son passé chargé d’histoire, la ville de Derry-Londonderry est indissociable de ses remparts.

Un patrimoine que Martin souhaite préserver. « Les murs de la ville sont son plus bel atout depuis près de 400 ans et j’espère qu’il en sera encore ainsi pendant de nombreux siècles. »

Cela dit, inutile d’attendre aussi longtemps pour venir visiter la ville !