Art contemporain en Irlande du Nord

The MAC, Belfast city
The MAC, Belfast city

Le Prix Turner 2013 a été remis à la Française Laure Provost, à Derry~Londonderry (une première !). Avec l’ouverture du MAC de Belfast, l’Irlande du Nord devient la plaque tournante de l’art contemporain.

Dans le domaine des arts visuels, on évoque peu spontanément l'île d'Irlande. Il y avait bien eu l'artiste irlandais Willie Doherty, dont le travail avait été exposé dans le cadre du Prix Turner 2003, mais au-delà, peu sont connus à l’échelle internationale. Cependant, deux grands événements sont en passe de changer la donne.

Tout d’abord, le Turner Prize 2013 a été remis à la Française Laure Prouvost, à Derry-Londonderry (ville de la culture du Royaume-Uni en 2013). Le Prix Turner était remis pour la première fois hors de Grande-Bretagne, et pour la première fois à une Française ! Laure Prouvost a été récompensée pour son travail, Wantee, consistant en une installation vidéo jouant sur la nostalgie d'un grand-père fictif, dans un décor étrange de partie de thé.

C’est un événement important dans le monde de l’art : en trente ans, le Turner Prize délaisse le Tate Britain pour la troisième année, après Liverpool en 2007 et la galerie Baltic de Gateshead en 2011.

Une ville aux talents artistiques indéniables

Mais pourquoi Derry~Londonderry, la ville d'Irlande du Nord ? Au cours des dernières années, la ville est devenue un grand centre d’art contemporain. Doherty n’est pas le seul artiste originaire de Derry~Londonderry, il y a également Declan McGonagle, conservateur et galeriste nommé pour le Prix Turner en 1987. C’est lui qui a fait en sorte que les premiers projets artistiques publics d’Antony Gormley soient présentés sur les murs de la ville.

Par ailleurs, les deux centres d’art contemporain Void et Context Gallery (aujourd’hui rebaptisée CCA) ont permis aux artistes d’exposer leur œuvres et de se faire connaître du grand public.

Le MAC de Belfast

Belfast aussi célèbre un événement de taille : l’inauguration du MAC (the Municipal Arts Centre / Centre Municipal des Arts) qui a coûté 28 millions de livres sterling et propose trois galeries d’art et deux théâtres. D’après le magazine Architectural Review, ce centre à l’architecture pour le moins excentrique se trouve tout près de la cathédrale Sainte-Anne.

Les architectes du cabinet local, Hackett Hall McKnight ont effectué un travail fantastique en utilisant des matériaux propre à la région, tels que le basalte, en référence au célèbre site de la Chaussée des Géants.

L’article se conclut sur ces mots : « C’est un magnifique bâtiment à la fois intelligent et robuste qui est de bonne augure pour les prochaines constructions qui auront lieu en Irlande et dans le reste du monde ».

Les artistes et les architectes d’Irlande du Nord semblent donc avoir le vent en poupe, alors qu’en République d’Irlande, la scène artistique contemporaine fait preuve de dynamisme et de talent dans les nouvelles galeries qui fleurissent dans la ville de Dublin. Cependant, les artistes irlandais n’officient pas uniquement dans le domaine de l’art contemporain. Que vous préfériez l’art moderne ou les beaux-arts, vous pourrez admirer de magnifiques œuvres sur l’ensemble de l’île, notamment à Dublin (musée national des beaux-arts ou Hugh Lane), Limerick (musée Hunt) et Cork (galerie Crawford).

Accepteriez-vous de nous aider ?

Nous nous efforçons en permanence d'améliorer la navigation sur notre site.

Votre participation à cette courte enquête nous permettra de rendre ireland.com encore plus agréable pour tous.

Non merci Close Participer à l'enquête