Les Sperrins

The Sperrins, County Tyrone
The Sperrins, County Tyrone

Le plus grand massif montagneux d'Irlande du Nord est aussi le moins exploré. Oh, et faites bien attention aux rives scintillantes, on y extrait de l'or !

Les Sperrins ont certainement gagné leurs galons en matière de beauté. S'étendant depuis Strabane dans le comté de Tyrone, jusqu'aux rives du Lough Neagh, le grand lac, à l'est, le plus grand plateau d'Irlande du Nord a été désigné zone de beauté naturelle exceptionnelle.

Le National Geographic tient lui aussi en haute estime les routes sinueuses et parfois en dents de scie des Sperrins, puisqu'il les a incluses dans son prestigieux classement des 101 meilleures routes panoramiques du monde.

Le paradis des marcheurs

Il peut paraître surprenant que ce qui était perçu comme un obstacle il y a 400 ans se soit transformé en une attraction majeure. En 1609, des représentants des guildes de Londres en visite dans la province d'Ulster ont été tenus à l'écart de ces collines balayées par le vent, par peur de dissuader l'implantation de colons.

La stratégie fonctionna à merveille, et les colons débarquèrent. Un succès qui ne se dément pas, aujourd'hui encore.

Creusées par les vallées et parsemées de rivières et de routes, les Sperrins présentent un caractère sauvage qui satisfera tous ceux qui se délectent des grands espaces. Mieux encore, ce paradis des marcheurs n'est qu'à une heure de route de Belfast ou Derry.

Un nom qui en dit long...

Le nom gaélique des Sperrins, Cnoc Speirin (« collines pointues »), est en réalité un peu trompeur. Ces montagnes affichent davantage des formes arrondies, où des pics rocheux viennent çà et là offrir un point de vue sur les champs, forêts et canaux en contrebas.

Les amateurs de patrimoine y trouveront aussi leur compte. Parmi les attractions les plus célèbres des Sperrins figurent les cercles de pierre de Beaghmore, près de Cookstown, et ce n'est que le début ! La région est truffée de milliers de menhirs et de sépultures préhistoriques.

Selon la légende, le plus grand massif montagneux d'Irlande du Nord est aussi l'endroit où St Patrick, après avoir banni les serpents de l'île, a piégé le dernier d'entre eux dans un bassin à Banagher Glen… Gardez donc un trèfle à portée de main !

La ruée vers l'or

Les Sperrins ne sont pas uniquement un paradis pour les randonneurs. Leurs landes couvertes de bruyères sont aussi prisées des cavaliers, cyclistes, parachutistes et planeurs (l'Ulster Gliding Club exploite pleinement les courants d'air tourbillonnants au-dessus de Magilligan Point). Près de là, le centre d'accueil des visiteurs d'An Creagán propose également de faire connaître la tourbière environnante.

Et vous ne tomberez pas uniquement sur des trésors archéologiques. Avons-nous parlé de l'or ? Les premières pépites ont été découvertes dans une rivière en 1657, et Curraghinalt abrite aujourd'hui une mine d'extraction.

On a trouvé de l'or à plusieurs autres endroits, restez donc à l'affût de tout ce qui brille !