Le sentier des Appalaches en Irlande

Quiconque s'aventure sur le célèbre sentier des Appalaches aux États-Unis sait qu'un long chemin l'attend. De nos jours, ce voyage peut s'achever de l'autre côté de l'Atlantique.

Il mesure 3 540 kilomètres de long et continue de croître. Vieux d'environ 300 millions d'années, c'est le seul chemin au monde à couvrir un océan. On peut en déduire sans risque que le sentier des Appalaches n'est pas un itinéraire de marche ordinaire.

Séparées par des mouvements tectoniques il y a des millions d'années, les chaînes de montagnes autrefois partagées par l'Amérique du Nord et l'Europe sont à nouveau reliées par le sentier international des Appalaches, pour le plus grand bonheur des marcheurs et randonneurs.

C'est en 2010 que le Donegal, sur la côte nord-ouest de l'Irlande, a été officiellement rajouté sur les cartes du sentier des Appalaches. Sur ces cartes figure une zone aquatique connue sous le nom d'océan Atlantique. Depuis ses origines en Géorgie, aux États-Unis, le sentier finit par retrouver la terre de la façon la plus spectaculaire : aux falaises de Slieve League du Donegal.

L'itinéraire

Impossible d'échapper à Slieve League lorsque l'on entreprend le parcours de l'étape irlandaise du sentier. Il n'y a pas de raison de le vouloir de toute façon ! Le chemin, sur ces falaises parmi les plus hautes d'Europe, mène jusqu'à plus de 600 m de haut. C'est près de trois fois la hauteur des falaises de Moher de Clare.

Sommet

À la fois magnifiques et imposantes, les falaises comprennent un tronçon de sentier à couper le souffle, l'étroit One Man's Pass. Les randonneurs novices n'ont bien évidemment pas à s'inquiéter, car le sentier ne manque pas de variété. Des parcours comme le Pilgrim's Path (chemin du pèlerin) garantissent des panoramas sans le vertige.

Près du sommet de Slieve League se trouve Eagle's Nest (le nid d'aigle), qui jouit d'une vue aérienne comme le suggère son nom. Au sud, se trouvent les comtés de Sligo et Mayo, ainsi que le Wild Atlantic Way, tandis qu'au nord trône le mont Errigal et la chaîne des Seven Sisters.

L'expert

Sean Mullan, originaire du coin, propose des randonnées dans tout le nord de l'Irlande, savourant chaque fois la réaction des visiteurs lorsqu'ils atteignent le sentier des Appalaches du Donegal.

« En principe, lorsqu'on atteint le sud-ouest du Donegal et le Wild Atlantic Way, nous venons de passer trois jours dans le beau comté d'Antrim, avec ses champs verdoyants et ses vallées boisées », explique-t-il. « Le contraste est saisissant : roche, bruyère, murs en pierre, bateaux de pêche, plages de sable doré. Ici nous revenons à l'essentiel. Prochain arrêt l'Amérique. »

Cascade d'Assarancagh

Des saints et du surf

En partant des falaises de Slieve League, le sentier traverse la patrie d'un saint irlandais : Columba. Cette région isolée est proche de son lieu de naissance au VIe siècle. Le chemin Slí Cholmcille, qui lui est dédié, emmène les voyageurs des falaises aux plages de sable de Silver Strand et Maghera.

Ce même chemin englobe une portion de la région gaeltacht (de langue gaélique) du Donegal. Presque tous les habitants sont bilingues et on peut compter sur eux pour apprendre quelques mots en gaélique aux touristes.

Dans l'intérieur des terres, la rivière Owenea, riche en saumons, vous sépare de la bourgade de Glenties. Chaleur humaine, hospitalité et pubs sont au programme. Un final bien accueillant pour vos 119 kilomètres de trek.

Magique

Qualifier le parcours des Appalaches du Donegal de « trek » ne lui rend pas vraiment justice. D'après Sean Murray, le trajet est presque mystique :

« L'atmosphère reste magique même dans la brume – peut-être encore davantage. On s'attend à tomber sur un être ancestral à chaque sommet de colline », explique-t-il. « Je manque naturellement d'objectivité, mais je dirais qu'il s'agit de la meilleure randonnée côtière/en hauteur d'Irlande. »

Des brumes mystiques et des randonneurs heureux. Faites confiance au Donegal pour apporter de la magie.