Des paysages exaltants

The Great Blasket seen from the mainland fourni par <a href="http://felicityhayes-mccoy.blogspot.no/" >Wilf Judd</a>
The Great Blasket seen from the mainland fourni par Wilf Judd

Les paysages irlandais sauront vous éblouir, mais pour certains auteurs, poètes et dramaturges, ils ont joué un rôle essentiel. Ils les ont inspirés...

Pour inspirer un artiste, le paysage doit être exceptionnel. Il doit changer quelque chose au plus profond de votre être. « Les paysages irlandais gagnent parfois à être connus. » explique l’auteur de Lonely Planet, Etain O’Carroll, à la chaine de télévision américaine CNN. « Ce paysage fait de murs de pierres et de haies change constamment de lumière et se révèle à mesure de votre visite. »

Etain pensait peut-être au Connemara en prononçant ces mots. Vallées éternellement vertes et collines baignées de soleil, tourbières délicates et constellations de lacs cristallins totalement isolés. Vous pouvez admirer toutes ces beautés, et bien plus encore, grâce aux clichés de l’écrivain et cartographe Tim Robinson qui a vécu au centre de la région du Connemara pendant une grande partie de son enfance.

Inspiré par ses souvenirs, Robinson a effectué un retour aux sources pour écrire un livre qui, d’après l’auteur irlandais de renom Joseph O’Connor, reflète tout le dénuement et le calme de cette région qui a su attirer de nombreux touristes et romanciers.

Mais le paysage du Connemara ne constitue pas la seule source d’inspiration des auteurs irlandais. Au nord-ouest, sur la côte sauvage de Sligo, se trouve l’imposante montagne de Ben Bulben. Comme l’a fait remarquer un internaute sur la page Facebook de Tourisme Irlandais: « Il est très difficile de lui rendre justice avec une simple photo. Il faut la voir pour vraiment ressentir cette exaltation ».

Bordée de magnifiques fleurs de lupin roses, la montagne s’étend sur la baie de Sligo et constitue l’un des paysages plus impressionnants d’Irlande. Le poète et dramaturge irlandais WB Yeats se sentait habité par sa présence, à tel point qu’il décida d’écrire le poème Under Ben Bulben. Comme l’explique Stella G Mew, membre de la Sligo Yeats Society : « Pour Yeats la montagne de Sligo représentait la force, la longévité, l’éternel. » Sa relation avec Ben Bulben est encore présente aujourd’hui, car il a été enterré non loin de là, dans le cimetière du village de Drumcliff.

Les montagnes irlandaises constituent une remarquable source d’inspiration et savent réveiller cette touche de fantaisie qui sommeille en chaque écrivain. C’est également le cas pour les montagnes de Mourne (comté de Down) qui s’étendent vers la mer d’Irlande. Le magnifique mur de Mourne, construit en pierres sèches, traverse la chaine de montagnes. Les sommets de Slieve Donnard et de Slieve Binnian sont toujours recouverts par les premières neiges. CS Lewis, l’auteur du livre Le Lion, la Sorcière blanche et l’Armoire magique est né près de Belfast. Alors qu’il était enfant et qu’il avait comme terrain de jeu les montagnes de Mourne, il imagina l’univers de Narnia.

Plusieurs années plus tard, il expliqua comment son enfance et ces montagnes l’avaient inspiré: « Sous une lumière particulière, certains paysages [des montagnes de Mourne] me donnaient l’impression qu’un géant pouvait surgir à tout moment derrière n’importe quel sommet. »

Les paysages d’Irlande stimulent l’imagination et ont attiré de nombreux écrivains à la recherche d’un havre de paix et d’un bon remède contre l’angoisse de la page blanche.

Sue Booth-Forbes, membre de la Anam Cara Writers Retreat situé sur la péninsule de Beara (à l’ouest du comté de Cork) nous explique pourquoi les paysages irlandais sont si exceptionnels : « Peu importe la région où vous vous trouvez en Irlande, le paysage joue un rôle essentiel. J’ai remarqué que de nombreux auteurs venus de l’étranger reconnaissent immédiatement son importance et savent s’inspirer du sentiment d’appartenance que ce panorama procure, quelle que soit la nature de leurs écrits

Sentiment d’appartenance. Ces paysages pourraient même stimuler votre imagination au point de vous inciter à écrire votre premier bestseller. Qu’en pensez-vous ?