Westmeath

Fore Abbey, Castlepollards, County Westmeath
Fore Abbey, Castlepollards, County Westmeath

Ce qui lui manque en littoral, Westmeath le compense amplement en lacs… et par sept merveilles étranges

Plusieurs raisons expliquent que Westmeath garantisse une excursion agréable, mais une chose en fait une remarquable destination : ses lacs. Certains, comme le Lough Ennell et le Lough Owel, sont des endroits prisés pour la pratique de sports nautiques et la pêche. D'autres, comme le Lough Derravaragh, font partie intégrante de la mythologie irlandaise.

La légende raconte qu'en ce lieu, les enfants du roi Lir furent changés en cygnes par leur belle-mère jalouse, et condamnés à 900 ans d'errance.

Sortez des sentiers battus et vous trouverez aussi une multitude de lacs qui accueillent les pêcheurs et pique-niqueurs en quête de tranquillité. Le Loch Bán (« le lac blanc » en gaélique) se démarque parmi les lacs les moins connus. Les fraîches matinées d'hiver, il offre la vision d'une masse brumeuse où s'agitent les fougères et les roseaux. En été, c'est un agréable endroit où nager.

Le comté de Westmeath dispose également de flots plus dynamiques. Ici, au beau milieu de l'Irlande, les fermes laitières du Westmeath rencontrent le Shannon.

Athlone est la porte d'accès au fleuve, un carrefour cosmopolite où vous pouvez tout aussi bien louer un bateau de plaisance ou rester explorer son château médiéval et sa rive gauche artistique.

Un garçon jaloux

À quelques kilomètres de Mullingar – principale ville du comté de Westmeath – vous trouverez le superbe parc du domaine de Belvedere House surplombant Lough Ennell. Ce pavillon de chasse est le dernier endroit où l'on s'attendrait à trouver de magnifiques plafonds ornés de dragons crachant du feu, et pourtant, ce n'est rien à côté du « mur de la jalousie ».

Une folie gothique

Le « mur de la jalousie » est une énorme folie gothique (la réplique d'une abbaye en ruine) construite par le propriétaire du pavillon, Lord Belvedere. Il était destiné à cacher la vue sur Tudenham House, la demeure plus imposante de son frère.

Ce même « comte sans cœur » est connu pour avoir emprisonné sa femme pendant 31 ans sur une fausse accusation d'infidélité. Il ne faisait pas dans la demi-mesure.

Les sept merveilles

Si le « mur de la jalousie » vous étonne, attendez d'arriver à Fore. Le petit village abrite les vestiges du site monastique de St Fechin du VIIe siècle, le plus grand site bénédictin d'Irlande, et le berceau des légendaires sept merveilles de Fore.

Les sept merveilles sont les « miracles » attribués à St Fechin (l'arbre qui ne peut brûler, un monastère construit sur une tourbière, l'eau qui ne peut bouillir, etc.). Les opinions divergent sur les contes populaires associés au saint, mais la curiosité de l'endroit ne fait aucun doute.

Comment a-t-il pu rester méconnu aussi longtemps ? C'est peut-être ça la huitième merveille, mais il vous faudra visiter le comté de Westmeath pour le savoir.