Pubs littéraires de Dublin

Toner’s, Dublin city
Toner’s, Dublin city

Depuis des siècles, poètes, dramaturges, romanciers, rêveurs et comploteurs abondent à Dublin.

Parmi eux, quatre lauréats du prix Nobel de littérature, assez pour lui décerner le titre de ville UNESCO de la littérature.

Il va sans dire que tous ces écrits et cette réflexion donnent soif. C'est pourquoi vous pourrez aussi vous arrêter dans quelques pubs, au fil de votre circuit littéraire des musées et bibliothèques de Dublin.

Les comptoirs de bar fréquentés en ont entendu des histoires à dormir debout. Les pubs de Dublin ont d'ailleurs souvent trouvé leur place dans des œuvres littéraires. Ce tabouret sur lequel vous êtes assis, ou cette alcôve dans laquelle vous êtes blotti a très bien pu servir à l'un de nos grands hommes de lettres.

Allez, approchez votre tabouret et prenez part à l'histoire.

Brazen Head

La rumeur veut que ce pub ait été le favori de l'auteur des Voyages de Gulliver, Jonathan Swift. Swift fut aussi doyen de la cathédrale Christchurch près de là. Il n'avait donc pas loin à faire pour rentrer chez lui après quelques bières. Selon la légende, Robin des Bois aurait lui aussi franchi la porte du pub, une histoire plausible lorsque l'on sait que l'établissement remonte à 1198.

Davy Byrne's

James Joyce ne pouvait pas écrire un livre basé à Dublin sans inclure de pub.

« Il entra chez Davy Byrnes. Vertubistrot. Il n'est pas bavard. Offre un verre de temps en temps. Une fois tous les quatre ans les années bissextiles. A endossé un chèque pour moi une fois. » (Joyce, Ulysse, 1922).

C'est au Davy Byrne's que Léopold Bloom a savouré un sandwich au gorgonzola et un verre de Bourgogne pour le déjeuner (beaucoup de gens l'imitent à la date du Bloomsday). Les locaux, constitués en pub depuis 1789, ont été rachetés en 1889 par Davy Byrnes, dont le nom est resté sur la façade depuis ce jour. Joyce était un client régulier et s'est lié d'amitié avec Davy lui-même.

Neary's

Auteur du Borstal Boy et homme du monde, Brendan Behan (qui se décrivait lui-même comme un « buveur avec un problème d'écriture ») siégeait au Neary's dans les années 1950. En arrivant assez tôt, vous pourrez vous installer dans une confortable alcôve (utilisez la porte du côté gauche).

Oliver St John Gogarty

Le pub a été baptisé en hommage au poète et auteur Oliver St John Gogarty, qui a servi d'inspiration pour le personnage de Buck Mulligan dans Ulysse. Patrick Kavanagh y a bu en compagnie de son ami et du comique de génie Flann O' Brien.

Palace Bar

Le Palace Bar, sur Fleet Street, est le plus célèbre de tous les pubs littéraires de Dublin. Son style pré-victorien lui confère une ambiance différente des autres repères de Dublin. Les écrivains, notamment Flann O'Brien, Brendan Behan et Paddy Kavanagh, ont été ses clients depuis 1843. Il a aussi servi de QG officieux à Robert M. Smyllie (rédacteur en chef du Irish Times), qui y tenait des rassemblements littéraires dans les années 1930 et 1940. Cherchez le carré en laiton, à la base du lampadaire à l'extérieur : il rend hommage aux plus célèbres hommes de lettres qui ont été ses clients.

Toner's

Le poète et dramaturge WB Yeats n'était pas un adepte des pubs. Qu'il se soit arrêté au Toner's prendre un verre de xérès est donc un véritable honneur. Bram Stoker, l'auteur de Dracula, en était un habitué. Venez aujourd'hui vous imprégner de l'ambiance rustique du Toner's, avec ses tiroirs de rangement d'époque derrière le comptoir, et ses dalles de pierre traditionnelles.